Un conseiller de l’administrateur de Mabayi échappe à un attentat


Le conseiller technique chargé du développement en commune Mabayi et président du parti au pouvoir dans la même commune ainsi que sa famille ont échappé à une attaque à la grenade lancé dans sa maison. L’administration provinciale appelle la population au calme , à la vigilance et à la cohésion sociale.



Par: Isanganiro , mardi 12 janvier 2016  à 18 : 18 : 58
a

Des malfaiteurs qui n’ont pas été identifiés ont lancé une grenade dans la maison du conseiller technique de l’administrateur de la commune Mabayi chargé du développement, Nicodème Ndahabonyimana, c’était vers vingt et une heure dans la nuit de samedi à dimanche.

« C’était vers vingt et une heure, nous avons entendu des cris de secours, nous avons d’abord gardé silence pour bien identifier de quoi il s’agissait et nous avons finalement appris que l’attaque était perpétrée chez notre voisin qui est président du CNDD-FDD », raconte un voisin de Nicodème Ndahabonyimana, qui, selon lui, est arrivé en même temps que les forces de l’ordre.

« Ces dernières se sont précipitées a l’intérieur de la maison de notre victime qui était en cachette dans l’une des chambres de sa maison avec toute sa famille, elles ont ramassé la grenade qui n’avait pas encore explosé et qui trimballait au salon », poursuit-il, soulignant qu’aucun dégât n’a été enregistré.

Nicodème Ndahabonyimana fait savoir que ces malfaiteurs ont défoncé la fenêtre pour jeter cette grenade au salon. « Heureusement que nous l’avons vite constaté et nous avons quitté l’endroit », dit-il.

Selon toujours cet administratif qui a échappé de justesse, à cette attaque, les agresseurs se sont volatilisés dans la nature, en pleine nuit et n’ont pas été identifiés. La police déclare avoir déjà entamé les enquêtes.

Au cours d’une réunion de pacification tenue par les autorités provinciales de Cibitoke ce lundi en collaboration avec l’administrateur de la commune Mabayi et quelques élus à Kivogero dans la même commune, le gouverneur a appelé la population au calme et à la vigilance afin de dénoncer tout ce qui pourrait perturber l’ordre et la sécurité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

436 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail





Les plus populaires
Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 4 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 4 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

La police burundaise continue de saisir des caches d’armes dans des endroits indiqués,(popularité : 3 %)

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 3 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 3 %)

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution,(popularité : 3 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 3 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 3 %)

Des tirs nourris dans la Rukoko, un berger échappe de justesse ,(popularité : 3 %)