Bujumbura : Les commerçants contraints de déménager temporairement




Par: Isanganiro , mardi 12 janvier 2016  à 21 : 36 : 38
a

La Mairie de Bujumbura a pris la décision de moderniser certains marchés dans plusieurs zones, dont Ruziba, Kanyosha, Musaga, Kinindo, Kinama, Ngagara et Jabe.

Candide Kazatsa, chargée de la communication à la Mairie de Bujumbura, avertit les commerçants qui ont de stands dans ces marchés qu’ils doivent quitter ces 7 marchés avant la date du 18 de ce mois de janvier. Elle indique que cette date était reportée pour qu’ils se préparent en conséquence puisqu’ils ne devraient pas dépasser la date du 4 janvier pour pouvoir déménager.

Selon Candide Kazatsa , ceux opérant au marché de Kinama seront sur le terrain de de football de la zone Kinama, ceux de Ngagara se dirigeront vers le terrain de l’Eglise Méthodiste alors que ceux de Musaga seront réinstallés au terrain appelé ‘’SOCARTI’’. Pour le marché de Kinindo, Candide Kazatsa dit qu’il sera sur le terrain de Kibenga tandis que celui de Ruziba sera délocalisé à un endroit appelé Kigobe à côté de la rivière Mugere.

Elle a alors précisé que le cas du marché de Jabe reste à étudier puisque le terrain n’est pas encore disponible.

Candide Kazatsa a tranquillisé tous commerçants possédant des places dans ces marchés qu’aucun ne pourra perdre son stand après la fin des travaux qui dureront 7 mois pour tous ces 6 marchés à reconstruire et une année pour celui de Ruziba.

Ces travaux qui seront exécutés sur financement de l’Union Européenne dans le programme CELON et vont enfin commencer après avoir accusé un grand retard. En cas de la non-exécution de ces travaux, il était prévu une nouvelle affectation des fonds prévus pour la construction de ces marchés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

685 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 17 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 9 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 5 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 5 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 5 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 4 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 4 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 4 %)

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs ,(popularité : 4 %)

Le trafic va de mal en pis au port commercial de Rumonge ,(popularité : 4 %)