La communauté internationale s’active pour résoudre la crise au Burundi


Le conflit burundais ne cesse d’inquiéter la communauté internationale qui multiplie en ces jours des rencontres et visites pour tenter un remède. Des efforts viennent d’Afrique et d’ailleurs.



Par: Isanganiro , mercredi 13 janvier 2016  à 12 : 47 : 30
a

Depuis deux jours, une militante antinazie, Beate Klarsfeld, est en visite au Burundi. Cette femme franco-allemande, qui a consacré sa vie à la traque des criminels nazis, est aujourd’hui l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide.

L’envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des grands lacs, Thom Périello est, depuis lundi, en tournée dans certains pays africains et européens pour échanger avec les autorités sur les voies de sortie de la crise au Burundi. Cette tournée le conduira en Belgique, en Italie, en Tanzanie, au Rwanda, en RD Congo, au Burundi et en Ethiopie.

Une mission du Conseil de sécurité des Nations Unies est prévue du 20 au 22 janvier prochain au Burundi. Cette décision est motivée par un mémo reçu le 06 janvier dernier de la part chef des opérations de maintien de la paix Hervé Ladsous. Celui-ci s’inquiète de la situation politique, sociale et économique qui se dégrade au Burundi.

Une réunion des chefs d’Etats africains est prévue fin janvier à Addis-Abeba en Ethiopie pour se pencher également sur la question burundaise.

En début de ce mois, l’ambassadeur François Cornet D’Elzius qui est le directeur du service Afrique subsaharienne du ministère des affaires étrangères du Royaume de Belgique était à Bujumbura. Il a été reçu en audience notamment par les présidents des deux chambres du parlement burundais, ainsi que les ministres de l’intérieur et de la sécurité publique, pour échanger sur la situation sécuritaire qui prévaut au Burundi.

Le 06 janvier, il s’est tenu à Arusha en Tanzanie, une rencontre consultative des représentants des pays de la sous-région. Ils échangeaient eux aussi sur la situation au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

399 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 22 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 11 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 10 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 10 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 9 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 9 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 9 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 6 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 6 %)