Chômage, une endémie à Bubanza




Par: Isanganiro , mercredi 13 janvier 2016  à 21 : 11 : 41
a

« Le chômage est un frein incontournable au développement, et pas mal de jeunes diplômés ne trouvent plus de travail », tels sont les propos de certains participants à cette rencontre tenue ce mardi dans les enceintes de l’Eole Technique de Bubanza(ETB) par le président de l’assemblée nationale envers les élus locaux des communes Bubanza et Musigati. Cette réunion a suivi une autre dernièrement organisée envers les élus locaux des communes Gihanga, Mpanda et Rugazi dans la même province de Bubanza.

Tous les chefs de collines, les membres des conseils communaux, les chefs de zones et les administrateurs des deux communes Bubanza et Musigati étaient conviés à cette rencontre qui était organisée par les sénateurs et les parlementaires et dirigée par le président de l’Assemblée Nationale, Pascal Nyabenda.

Comme l’ordre du jour était essentiellement le développement de la province, les participants ont soulevé pas mal de problèmes qui handicapent le développementet la majorité d’entre eux est revenu sur le chômage.

« Vous voyez, nos enfants n’ont plus ou aller. Au lieu d’être heureux de terminer les études, ils sont plutôt malheureux, ils ne trouvent pas de boulot, ils sont laissés à eux-mêmes. Trop et trop de jeunes diplômés regrettent d’avoir passé tout leur temps àl’école pour retourner cultiver à coté de leurs parents. Certains terminent les lycéespédagogiques, d’autres les différentesécoles techniques, d’autres encore sont des licenciés ou des ingénieurs et sont contraints d’attendre le travail pendant des années et des années. Comment peut-on parler de développement dans une situation pareille ! », a indiqué l’un des participants.

De son côté, Pascal Nyabenda président de l’Assemblée Nationale a précisé que le chômage est un problème connu et qui se trouve au niveau de tout le pays et que les solutions devraient être cherchées àl’échelle nationale.

La réunion a été clôturée par la remise des téléphones portables aux chefs de collines afin de mieux communiquer avec les forces de l’ordre en matière de sécurité. Aussi cent vingt ménages vulnérables ont bénéficié d’une assistance constituée d’une houe, un pagne et cinq kg de riz par ménage.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

112 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 51 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 2 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)