Des changements s’observent après que le centre URUMURI de Gitega ait été cédé à l’hôpital Régional


A peu près cinq mois s’écoulent alors que le centre Urumuri qui était géré par médecin sans frontière Belgique et qui prend en charge les patients qui soufrent des Fistules Obstétricales a été cédé à l’hôpital régional de Gitega. Avec cette remise, les malades commencent à douter de la bonne gestion de ce centre, le médecin directeur de cet hôpital tranquillise les malades.



Par: Isanganiro , jeudi 14 janvier 2016  à 13 : 48 : 08
a

Actuellement des changements commencent à s’observer au niveau de l’alimentation d’après l’information fournis par les malades internes.

La pâte de maïs et le haricot de mauvaise qualité ont remplacé la viande, le riz et la banane que les malades mangeaient à l’époque où le MSF Belgique était aux commandes pour les repas de midi et du soir, tandis qu’ils reçoivent maintenant que de la bouillie tous les matins.

"L’alimentation actuelle est semblable à celle des élèves des écoles secondaires à régime d’internat en plus d’être insuffisant" souligne une patiente qui vient d’y être hospitalisé.

Selon le médecin directeur de l’hôpital régional de Gitega Dr Gamaliel SINABAJIJE, l’alimentation est certes pauvre mais ce faisant réparatrice. Il indique que la pâte de maïs et les haricots sont des aliments classés parmi les énergisants pour les malades.

Le docteur SINABAJIJE précise également qu’en plus du stock du Programme Alimentaire Mondial (PAM) constitué seulement de la farine de maïs et du haricot , l’hôpital régional de Gitega achète au quotidien des légumes et quelques fois du ndagala pour améliorer le repas.

Toutefois, il reconnait qu’ils ne sont pas capables de leur acheter de la viande et du riz comme la MSF le faisait mais souligne qu’ils font de leur mieux dans le but de bien les nourrir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

205 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)

Le fonds mondial exige à SEP-CNLS le recouvrement de 283063 Dollars US,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)