Des changements s’observent après que le centre URUMURI de Gitega ait été cédé à l’hôpital Régional


A peu près cinq mois s’écoulent alors que le centre Urumuri qui était géré par médecin sans frontière Belgique et qui prend en charge les patients qui soufrent des Fistules Obstétricales a été cédé à l’hôpital régional de Gitega. Avec cette remise, les malades commencent à douter de la bonne gestion de ce centre, le médecin directeur de cet hôpital tranquillise les malades.



Par: Isanganiro , jeudi 14 janvier 2016  à 13 : 48 : 08
a

Actuellement des changements commencent à s’observer au niveau de l’alimentation d’après l’information fournis par les malades internes.

La pâte de maïs et le haricot de mauvaise qualité ont remplacé la viande, le riz et la banane que les malades mangeaient à l’époque où le MSF Belgique était aux commandes pour les repas de midi et du soir, tandis qu’ils reçoivent maintenant que de la bouillie tous les matins.

"L’alimentation actuelle est semblable à celle des élèves des écoles secondaires à régime d’internat en plus d’être insuffisant" souligne une patiente qui vient d’y être hospitalisé.

Selon le médecin directeur de l’hôpital régional de Gitega Dr Gamaliel SINABAJIJE, l’alimentation est certes pauvre mais ce faisant réparatrice. Il indique que la pâte de maïs et les haricots sont des aliments classés parmi les énergisants pour les malades.

Le docteur SINABAJIJE précise également qu’en plus du stock du Programme Alimentaire Mondial (PAM) constitué seulement de la farine de maïs et du haricot , l’hôpital régional de Gitega achète au quotidien des légumes et quelques fois du ndagala pour améliorer le repas.

Toutefois, il reconnait qu’ils ne sont pas capables de leur acheter de la viande et du riz comme la MSF le faisait mais souligne qu’ils font de leur mieux dans le but de bien les nourrir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

236 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Voitures « Hello taxi » empêché de rouler au Burundi ,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 5 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 5 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 4 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 4 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 4 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 4 %)