Huit mois de silence pour certains médias privés au Burundi


La radio Isanganiro, la radio Bonesha FM, la radio-télévision Renaissance FM , et la radio Publique africaine totalisent jour pour jour huit mois de silence ce 14 01 2016, après avoir été détruites le 14 mai 2015. Les journalistes n’ont pas jusqu’à présent accès è leur site depuis ce jour.



Par: Isanganiro , jeudi 14 janvier 2016  à 13 : 16 : 49
a

Suite à l’interdiction d’accès aux sites des radios détruite, une décision prise par le procureur général de la république, valentin BAGORIKUNDA, le travail des journalistes de ces médias est presqu’impossible jusqu’aujourd’hui.

Cette situation a privé de l’information à une grande partie de la population burundaise qui dépendait de ces radios en ce qui est de l’information, ce qui a donné lieu à la rumeur propagée à travers les réseaux sociaux.

La plupart des personnes font recours à ces réseaux sociaux mais l’information publiée reste souvent difficile à vérifier et parfois, l’on remarque plus tard qu’une partie de cette dernière était fausse.

Le grand média qui donne de l’information reste la radiotélévision nationale du Burundi qui, selon une certaine opinion de la population, ne privilégie pas le pluralisme d’idée ou d’opinion, parce qu’on n’y trouve en grande partie que de l’information officielle.

Les Isanganiro, Bonesha FM, la radio Publique africaine, la radio-télévisions Renaissance FM et Rema FM, ont été détruites à la suite du coup d’Etat manqué du 13 mai 2015. Toutefois, la radio-télé-Rema FM a reçu la permission de réémettre. Pour le moment, elle ne balance que de la musique.

La communauté internationale, certains parlementaires burundais et une autre parie de la population, réclament toujours dans leurs interventions la réouverture des radios détruites pour éviter la rumeur.

Le président de la république du Burundi pierre NKURUNZIZA a précisé dans sa dernière sortie médiatique è Gitega au mois de décembre 2015, qu’il était au courant que deux de ses radios détruites peuvent être rouvertes dans les prochains jours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

454 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 7 %)

Muyinga : Les Batwa évoluent !,(popularité : 6 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 5 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 5 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 5 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 4 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 4 %)