Les eaux des pluies se fâchent encore


Les pluies qui se sont abattues sur Bujumbura et en provinces dans la nuit du 13 au 14 janvier n’ont pas été sans traces. Des personnes ont été tuées ; des routes deviennent impraticables ou moins praticables ; … Certains transporteurs y gagnent quelques sous.



Par: Isanganiro , jeudi 14 janvier 2016  à 13 : 48 : 31
a

A Bujumbura, la capitale, nous nous sommes rendus, jeudi, notamment à l’avenue du Large, sur le pont Muha. C’est entre les quartiers Zeimet et Kabondo, respectivement des zones Rohero et Kinindo. Les eaux passent par des bises et en dehors. C’est surtout en dessous qu’elles se sont tracé un nouveau passage.

Conséquences ? Le pont semble avoir perdu une partie de son soutien, là où l’eau a creusé. Des fissures s’observent au-dessus des bises, en aval, et ça fait déjà peur aux policiers qui se voient obligés de barrer une partie de la route. Les véhicules passent par l’amont du pont. Quelquefois il y a embouteillage de véhicules car, il est impossible qu’ils se croisent à cet endroit précis.

Des embouteillages de véhicules ne sont pas qu’à l’avenue du Large. Tout près de la Brarudi dans le quartier industriel, on dirait un petit lac qui s’est créé sur une centaine de mètres de la route, côté Est de l’industrie.


Ceux qui veulent traverser cette partie ont des problèmes. C’est dur pour les conducteurs de voitures et de petits véhicules en général. Mais heureusement ils pouvaient passer. Gare à ceux qui vont à pied. La plupart doivent payer de l’argent à de jeunes gens qui les transportent sur le dos. D’autres payent les conducteurs de taxis, vélos et motos. Il y a bien souvent des gens qui savent profiter des situations exceptionnelles.

Alors qu’aucun dégât humain n’est déclaré à Bujumbura, la presse locale a rapporté que six personnes ont été tuées dans la commune Vugizo en province de Makamba, au sud du pays.

Les pluies qui se sont abattues sur une bonne partie du territoire burundais au cours de la nuit de mercredi à jeudi rappellent pour plus d’un, celles qui ont emporté en février 2013, plusieurs dizaines de vies humaines et emporté des centaines de maisons dans des quartiers du nord de la capitale Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

304 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse





Les plus populaires
La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 11 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 5 %)

Edito : Bujumbura disparait à petit feu ,(popularité : 5 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 5 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 4 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 3 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 3 %)

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues,(popularité : 2 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 2 %)

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda,(popularité : 2 %)