Des pluies diluviennes font plusieurs dégâts à Buyengero et à Rumonge


5 personnes mortes et 5 Blessés, une soixantaine de maisons et salles de classes démolies, une centaine d’animaux domestiques tués, une centaine de hectares de champs de cultures et plusieurs ponts détruits, voilà le bilan provisoire des dommages causés par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur les communes Buyengero et Rumonge la nuit de ce mercredi à jeudi. Les victimes demandent d’être assistés.



Par: Isanganiro , jeudi 14 janvier 2016  à 18 : 48 : 01
a

En commune Buyengero, 1 élève de la 3ème année primaire à l’E.P Tohwe sur la colline Runyinya, est mort enseveli par l’écroulement des murs de leur maison. Une vieille dame qui rentrait chez elle sur la colline Mabanza est morte noyée dans des eaux de ruissellement. Sur la colline Kirama, une autre personne est morte foudroyée ; des informations confirmées par Amos Ntiranyibagira, administrateur communal de Buyengero qui indique que les 5 blessés ne sont pas dans un état grave.

Ce responsable administratif ajoute que, dans ces pluies tombées sur sa commune depuis 17h de ce mercredi 13 janv.-16 à 4h du matin de ce jeudi 14 janvier 2016, 61maisons d’habitations ont été détruites, 115 bêtes ont été tuées (vaches, chèvres, moutons et lapins confondus), 15 ponts artisanaux sur les rivières Muhishiriza et Cogo ont été emportés. Dans les mêmes circonstances, plus de 40ha de champs de cultures ont été détruits, la piste Buyengero₋Songa a été coupée sur près de 2 km et la piste Buyengero ₋Ruhora₋Burambi impraticable.

En commune Rumonge, deux personnes sont mortes l’une foudroyée l’autre noyée en zone Kirwena lors des pluies torrentielles qui ont commencé à tomber vers 1h du matin de ce jeudi. 4salles de classe ont vu leurs tôles endommagées de même que celles couvrant 3 maisons d’habitation. Dans cette commune, plus de 70ha de champs de riz, de haricot, de colocases, de patates douces, de manioc….sont sous eaux suite aux crues des rivière Murembwe et Dama. Et si de telles inondations reprennent d’ici deux jours, mêmes les belles plantations de mais qui étaient au point de mûrir notamment dans la vieille palmeraie de la vallée de la Dama ne pourront pas survivre.

Les victimes de ces intempéries demandent une assistance d’urgence. En attendant, l’administrateur communal de Buyengero dit avoir déjà contacté les chefs des collines épargnées par ces intempéries de mobiliser leurs habitants afin d’aider les victimes à avoir ne fus que des abris de fortune et un peu de vivres. S’agissant des routes, Amos Ntiranyibagira dit que l’Office des Routes doit intervenir puisque la tâche dépasse la capacité de la population.

Des intempéries avaient frappé cette commune de Buyengero fin novembre 2015 sans faire de victimes humaines et animales.
Plus au sud dans la province de Makamba, 6 personnes sont mortes et des centaines de maisons détruites la nuit dernière dans les mêmes circonstances selon des sources administratives à Makamba.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

416 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message