Rumonge : Du bénévolat exceptionnel


Une trentaine de kilomètres de la RN3 est réhabilitée bénévolement. Emmanuel Nkoribishimwa, un habitant de la colline Kizuka en commune et province Rumonge, s’en charge en pavant les nids₋de₋poule sans rien exiger depuis 8ans. Le gouverneur de Rumonge dit que le processus d’engager cet homme comme agent communal est en cours.



Par: Isanganiro , samedi 16 janvier 2016  à 19 : 43 : 30
a

Cet homme de 70ans et père de trois enfants est presque permanent près des nids₋ de₋ poule dans la RN3 dans les zones de Kizuka et Minago et quelques fois dans la zone Rumonge en commune et province Rumonge. Il rassemble, sous ses frais, des pierres pour paver les nids₋de₋poule innombrables dans la RN3 depuis la rivière Ruzibazi à la frontière des communes Rumonge et Bugarama jusqu’à la rivière Murembwe, séparant les zones Rumonge et Gatete.

Jusqu’à 10h du matin, il appuie sa femme dans les travaux champêtres. Après, c’est dans la route pour tenter de limiter les accidents routiers ou des heurts entre convoyeurs et piétons. Il dit avoir été choqué par le fait que certains convoyeurs de minibus Hiace donnaient de coups de bâtons aux piétons en contournant les nids₋de₋poule, des scènes qui ont d’ailleurs éveillé ce bénévolat selon ses propos.

Cet autodidacte en pavage est à pieds d’œuvre depuis 2008 et ne se lasse pas. Ses réalisations sont très appréciées par les chauffeurs qui l’appellent sans gêne « Ingénieur" ou "AMSAR"(nom d’une entreprise qui construisait et réhabilitait les routes dans le temps). Certains usagers de cette route donnent au passage 100Fbu, 500Fbu, 1000Fbu,… de leur gré mais pas tous les jours. Ils estiment que l’administration communale devrait tout simplement l’embaucher et le payer mensuellement.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, dit que ce cas d’Emmanuel Nkoribishimwa est connu. Il indique qu’il en a déjà parlé avec l’administrateur de Rumonge pour que le conseil communal de Rumonge s’y penche.

Du temps de l’administrateur Alexard Minani Birikunzira, Emmanuel Nkoribishimwa dit qu’il avait signé un contrat avec la commune Rumonge d’un salaire de 40000Fbu le mois. Ce contrat n’a duré qu’un mois, Nkoribishimwa l’ayant sous-estimé. Il dit qu’il préfère ce bénévolat à la place d’un salaire mensuel inférieur à 100000Fbu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

866 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Irakoze   ce  samedi 16 janvier 2016   à 20 : 55 : 06

J’apprécie vraiment ce geste du sage et je luis dit chapeau parce qu’il mérite plus que 40000 bif car je pense que les travaux lui coûtent plus que cette somme en termes de dépenses.
Je vous remercie et Dieu bénisse sa famille !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles



a

Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba



a

Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza



a

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?



a

La RN 17 devenue impraticable



a

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée



a

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?





Les plus populaires
Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 3 %)

Les remous contre l’entreprise Léo à Kigobe-Nord ,(popularité : 2 %)

Enterrement à 3m des eaux du lac Tanganyika,(popularité : 2 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 2 %)

Chimpanzé : Le cri de cœur de Jane Goodall se fait entendre au Burundi,(popularité : 2 %)

Rwegura : l’eau a baissé, bonjour le délestage ,(popularité : 2 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 2 %)

Bubanza, des ponts menacés par les pluies ,(popularité : 2 %)

Protection du lac Tanganyika, tous les riverains sont interpellés,(popularité : 2 %)

Bururi : Les terres cultivables doivent être amendées à la chaux agricole,(popularité : 2 %)