Nyakabiga : Les ménages déménagent


Pas mal de familles ont quitté certaines avenues de la zone Nyakabiga depuis les attaques du 11 Décembre dernier. Certains petits commerces ne s’y exercent plus. Ceux qui poursuivent leurs activités affirment que la clientèle a sensiblement diminué.



Par: Isanganiro , lundi 18 janvier 2016  à 11 : 44 : 08
a

Certaines avenues de la zone Nyakabiga dans la commune urbaine de Mukaza sont quasi désertes. Depuis les attaques du 11 Décembre dernier, beaucoup de familles ont déménagé vers d’autres endroits plus ou moins sûrs. Certaines familles qui sont restées dans cette zone ont tout au moins envoyé leurs enfants ailleurs, surtout les jeunes garçons, dans d’autres lieux.‘’ Au moins mettre à l’abri les enfants, Ils sont plus vulnérables’’, disent certains parents de cette zone, qui ajoutent que les risques d’insécurité persistent ‘’.

Pour d’autres familles dont les enfants sont restés, M.A., mère de 5 enfants qui fréquentent les écoles de cette localité, indique qu’elle a évité de faire interrompre les études pour ses enfants. ‘’ Sinon je les aurais envoyés à l’intérieur du pays ’’.

De l’autre côté, les propriétaires des maisons se lamentent. Ils sont, soit obligés de diminuer les loyers, soit obligés de laisser leurs maisons inoccupées. Pour une maison à trois chambres qui se louait a 250.000 Frs Bu, le bailleur a dû diminuer de 100.000 Frs Bu pour la faire louer à 150.000 Frs. Beaucoup d’autres maisons sont inoccupées.

Le désespoir est aussi du côté de ceux qui exercent les petits commerces. Les coiffeurs, les vendeurs du lait ou des fruits, du charbon, les boutiquiers, ….crient au manque de la clientèle suite à la situation sécuritaire de cette zone. Ils affirment que les gens rentrent très tôt. ‘’Au-delà de 19h, la circulation est preste totalement coupée’’.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

471 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 14 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)