L’UPRONA de Nditije refuse de participer dans le dialogue inter-burundais


Le porte-parole de l’Uprona-aile de Charles Nditije- annonce que son parti ne va pas participer dans le dialogue inter-burundais qui commence ce mardi, 19 janvier 2016. Selon lui, la solution à la crise burundaise ne viendra pas de ce dialogue.



Par: Isanganiro , lundi 18 janvier 2016  à 13 : 12 : 10
a

Tatien Sibamana indique que l’Uprona ne va pas participer dans le dialogue inter-burundais parce qu’il ne se reconnait pas en la Commission Nationale de Dialogue Inter-burundais(CNDI). Selon lui, c’est inutile de passer des heures, des jours et des mois à argumenter car les conclusions issues de ce dialogue seront taillées à la mesure du CNDD-FDD, estime-t-il.

Le porte-parole de l’Uprona de Nditije s’inquiète de la mission du CNDI d’évaluer la constitution, les accords d’Arusha, la charte de l’unité et les accords de cesser le feu. Il craint que ces textes soient mis en cause dans ledit dialogue.

« Il y a l’urgence à trouver la solution au problème burundais. Celle-ci doit être discutée entre les acteurs politiques, moraux, sociaux et la communauté internationale qui aide les burundais » indique Sibomana. Il estime que le dialogue inter-burundais peut être organisé à tout moment mais que ce n’est pas lui qui apportera la solution à la crise burundaise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1542 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées



a

UA appelle les burundais au dialogue d’Arusha fixé du 18 au 24 octobre



a

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains !



a

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales



a

DH : Le mandat de la commission onusienne d’enquête sur le Burundi s’allonge



a

Les Nations Unies au côté du Burundi



a

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !



a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions





Les plus populaires
Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 15 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 13 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 7 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 5 %)

Burundi : les ONGs sommées de se réinscrire quatre documents dans les mains ! ,(popularité : 4 %)

Rumonge : Echange de cadeaux plutôt qu’une investiture ,(popularité : 4 %)

Affaire Bamvuginyumvira : Le pouvoir devrait privilégier le débat ,(popularité : 4 %)

Pierre Nkurunziza devrait respecter les Accords d’Arusha et la constitution ,(popularité : 4 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 3 %)

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 3 %)