La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura


La décentralisation est toujours problématique dans les communes de la Mairie de Bujumbura. Les élus communaux crient à la mise en application effective de la loi régissant cette décentralisation.



Par: Isanganiro , mardi 19 janvier 2016  à 05 : 51 : 55
a

Selon Jean Bosco GIRUKWISHAKA conseiller communal et l’Administrateur sortant de la commune Muha ; la mise en application de la loi régissant la décentralisation dans les communes urbaines. Cette loi ayant été promulguée le 28 Novembre 2014.

Cet élu communal indique que la loi du 28 Novembre stipule que les communes urbaines ont une autonomie administrative, organique et financière.

Docteur Jean Bosco GIRUKWISHAKA déplore le fait que cette loi n’est pas encore mise en application surtout au point financement. Cet élu collinaire et Administrateur communal de Muha fait savoir que ce sont le Ministre de l’interieur ou le Maire de la ville qui doivent expliquer ou se situe le blocage.

Selon le Maire de la ville , la loi régissant la décentralisation des communes de la Mairie est lacunaire coté finance. Freddy MBONIMPA explique que si une fois les communes aient une indépendance financière ; la Mairie ne pourra pas fonctionner avec les 10% qui doivent être versé à ses comptes par les communes.

Le Maire ajoute que la Mairie ne doit pas être comparée à une province de l’intérieur du pays, elle doit avoir une loi spéciale, une autre lacune avancée par cette autorité Municipale. Freddy MBONIMPA explique qu’un autre projet de loi régissant le volet économique est en cours d’élaboration. Celle-ci pourra trouver solution à ce problème ajoute-t-il.

Les trois administrateurs des trois communes municipales qui venaient de passer 4 mois aux Directions ; deux ont été mutés ailleurs par décret présidentiel. Il s’agit de Jean Bosco GIRUKWISHAKA et Rémy BARAMPAMA. Le troisième du nom de Marie Suzzane NDAYISABA a été demi de ses fonctions par ordonnance ministérielle pour faute grave.

Ces autorités seraient victimes de la revendication de la mise en application effective de la loi régissant la décentralisation des communes de la Mairie de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

295 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 4 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 3 %)