La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura


La décentralisation est toujours problématique dans les communes de la Mairie de Bujumbura. Les élus communaux crient à la mise en application effective de la loi régissant cette décentralisation.



Par: Isanganiro , mardi 19 janvier 2016  à 05 : 51 : 55
a

Selon Jean Bosco GIRUKWISHAKA conseiller communal et l’Administrateur sortant de la commune Muha ; la mise en application de la loi régissant la décentralisation dans les communes urbaines. Cette loi ayant été promulguée le 28 Novembre 2014.

Cet élu communal indique que la loi du 28 Novembre stipule que les communes urbaines ont une autonomie administrative, organique et financière.

Docteur Jean Bosco GIRUKWISHAKA déplore le fait que cette loi n’est pas encore mise en application surtout au point financement. Cet élu collinaire et Administrateur communal de Muha fait savoir que ce sont le Ministre de l’interieur ou le Maire de la ville qui doivent expliquer ou se situe le blocage.

Selon le Maire de la ville , la loi régissant la décentralisation des communes de la Mairie est lacunaire coté finance. Freddy MBONIMPA explique que si une fois les communes aient une indépendance financière ; la Mairie ne pourra pas fonctionner avec les 10% qui doivent être versé à ses comptes par les communes.

Le Maire ajoute que la Mairie ne doit pas être comparée à une province de l’intérieur du pays, elle doit avoir une loi spéciale, une autre lacune avancée par cette autorité Municipale. Freddy MBONIMPA explique qu’un autre projet de loi régissant le volet économique est en cours d’élaboration. Celle-ci pourra trouver solution à ce problème ajoute-t-il.

Les trois administrateurs des trois communes municipales qui venaient de passer 4 mois aux Directions ; deux ont été mutés ailleurs par décret présidentiel. Il s’agit de Jean Bosco GIRUKWISHAKA et Rémy BARAMPAMA. Le troisième du nom de Marie Suzzane NDAYISABA a été demi de ses fonctions par ordonnance ministérielle pour faute grave.

Ces autorités seraient victimes de la revendication de la mise en application effective de la loi régissant la décentralisation des communes de la Mairie de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

308 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

Le Parlement belge inquièt de l’environnement politique burundaise ,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Le SG des Nations Unies condamne l’assassinat du Gén. Kararuza ,(popularité : 3 %)

ONU-Burundi : Précisions sur la nomination de Cassam Uteem ,(popularité : 3 %)

Affaire Bamvuginyumvira : Le pouvoir devrait privilégier le débat ,(popularité : 3 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 3 %)