Muyinga : 15 ans de prison pour le fameux officier de police RWEMBE




Par: Isanganiro , mardi 19 janvier 2016  à 20 : 19 : 15
a

Les juges du tribunal de Grande instance de Muyinga ont condamné à 15 ans de prison, l’OPP2 Michel Nurweze surnommé Rwembe accusé de tentative d’assassinat de son frère d’arme.

Le verdict est tombé après une audience publique de mardi 19 janvier2016. L’officier de police Michel Nurweze dit Rwembe est coupable de tentative d’assassinat d’après les juges du tribunal de Grande instance de Muyinga.

Lors d’une audience publique de ce mardi , le Procureur de la République à Muyinga a chargé ce commissaire comme étant l’auteur d’une fusillade dont la victime est un policier blessé à la tête dans la nuit du 6 au 7 janvier courant.

La tentative d’assassinat a eu lieu à l’hôtel Benito où la victime étanchait sa soif en compagnie de Rwembe. Ce commissaire de police a nié les accusations portées contre lui. Il faut plutôt poursuivre les enquêtes, a-t-il demandé.

Lors des interrogatoires, j’ai été torturé, emprisonné dans des conditions inhumaines alors que je suis un officier de police, comment traitez-vous les simples citoyens, a-t-il lancé au procureur de la République pour mettre en doute la véracité du contenu des interrogatoires.

Ce dossier a été jugé en cas de fragrance même si l’accusé a continué à plaider non coupable. A l’issue de l’audience publique, l’affaire a été mise en délibéré pour enfin voir tomber le jugement en moins de vingt minutes.

La prison pour 15 ans tel que requise par le ministère publique est la sanction infligée à Rwembe. Le condamné devra aussi payer 5 millions de francs bu à la victime faute de quoi il devra purger en plus 25 ans de prison de contrainte par corps.

L’audience publique a été suivie par des centaines d’habitants présents dans la salle d’audience pleine à craquer et dans les environs. Nous voulons voir ce personnage dit Rwembe, pouvait-on entendre des lèvres de ces habitants qui ont applaudi après avoir entendu la sentence prononcée. Pour rappel , l’officier de police a été cité dans des dossiers d’exécutions extrajudiciaires en province de Gitega entre les années 2010 et 2013. Il est arrivé à Muyinga de passage vers Cankuzo pour exécuter une mutation de service à partir de la Direction Générale de la Police où il prestait jusqu’ici.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

519 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Burundi : L’hémicycle de Kigobe remplace 3 commissaires de la CVR,(popularité : 5 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 4 %)

Affaire Gatumba : HRW appelle la traduction en justice d’Agathon Rwasa et Pasteur Habimana,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le CNDD-FDD se dissocie de ses jeunes zélés ,(popularité : 3 %)

Le directeur de la Rpa convoqué ,(popularité : 3 %)

Afffaire Manirumva : cinq ans après, Rufyiri dans le colimateur du Ministère public,(popularité : 3 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 3 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 3 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 3 %)

Burundi : Commerce ou école ; dilemme pour les enfants mineurs de la province de Gitega. ,(popularité : 3 %)