Université du Burundi : Les étudiants internes prêts à revendiquer leur petit déjeuner


Les étudiants de l’Université du Burundi menacent de réagir violemment si la mesure de supprimer le petit déjeuner est maintenue.



Par: Isanganiro , mercredi 20 janvier 2016  à 11 : 46 : 03
a

L’organe des délégués généraux dans cette université ont adressé lundi 18 janvier 2016 une correspondance au Directeur de la Régie des Oeuvres Universitaires du Burundi lui demandant d’annuler la décision de suppression du petit déjeuner à partir du 1er février de cette année.

Comme nous le lisons dans cette correspondance, les délégués généraux déplorent d’abord le fait que le Directeur de la Régie des Œuvres Universitaires n’a pas consulté ces délégués avant de prendre une telle mesure. Ils rappellent à cette autorité que la mesure de suppression du petit déjeuner avait été introduite en 2007, 2014 et 2015 mais qu’elle avait été annulée suite aux arguments fournis par des étudiants.

Face à cette situation, les étudiants proposent pas mal de solutions. Ils citent notamment l’affectation de la somme destinée à l’achat des sauces tomates au montant alloué au petit déjeuner. Une autre source de revenus d’après ces étudiants, c’est la somme provenant de la location des cantines, de la cafétéria, des boutiques, des terres cultivables et des maisons louées.

Selon ces étudiants, supprimer le petit déjeuner revient à supprimer une partie de la bourse des étudiants internes. Dans cette correspondance, ces représentants des étudiants demandent au Directeur de la Régie des Œuvres Universitaires d’annuler la décision visant la suppression du petit déjeuner. Au cas contraire concluent-ils, la réaction des étudiants sera difficile à gérer.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

496 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 19 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 6 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 3 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 2 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 2 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 2 %)

Extraction de plus de 2000 dents cariées ,(popularité : 2 %)