Les organisations ayant des comptes en devises dans les banques commerciales ont jusqu’au 31 mars pour les ouvrir à la BRB




Par: Isanganiro , jeudi 21 janvier 2016  à 10 : 53 : 40
a

Tous les comptes en devises des organisations recevant les appuis extérieurs doivent être ouverts à la Banque de la République du Burundi selon une lettre de ladite Banque.

Dans cette lettre adressée aux Banques Commerciales, la Banque de la République du Burundi rappelle le prescrit de l’article 14 de la loi no 1/22 du 31/12/2015 portant fixation du Budget Général de la République du Burundi pour l’exercice 2016.

‘’ Au titre de la gestion budgétaire 2016, tous les comptes en devises des entités et projets de l’Etat, et ceux des organisations non gouvernementales recevant des appuisextérieurs doivent être ouverts dans les livres de la Banque de la République du Burundi qui, sur demande des bénéficiaires mettra à leurs dispositions la contrepartie en BIF dans leurs comptes ouverts dans les livres de la BRB ou dans les banques commerciales’’.

En vue de respecter la loi susmentionnée, tous les comptes en devises de ces organisations déjà ouverts dans les banques commerciales doivent être fermés au plus tard le 31 mars 2016. La BRB prie dans cette correspondance les banques commerciales d’inviter leurs clients concernés par ladite disposition (ONG étrangères et locales, les agences du Système des Nations Unies et les projets bénéficiant des financements extérieurs) de procéder à la clôture de leurs comptes en devise pour ouvrir ce type de compte à la BRB. La Banque nationale demande aux concernés d’en communiquer à leurs bailleurs de fond.

‘’ La BRB leur donnera les instruments de paiement (chéquiers et ordre de virement)pour faciliter leurs transactions’’.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

450 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 4 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 4 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 4 %)

OLUCOME : Un projet de loi sur la presse contre la tolérance zéro à la corruption ,(popularité : 4 %)

Anguille sous roche dans le commerce intra régional,(popularité : 4 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 4 %)

Révision budgétaire au mois de juin suite manque des recettes ,(popularité : 4 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 4 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 3 %)