L’UPRONA décrie les résultats du premier jour du dialogue interne


Le porte-parole de l’Uprona, aile de Charles Nditije non-reconnu par le ministère de l’intérieur, regrette que la réunion du premier jour du dialogue inter-burundais interne du 19 janvier 2016 ait visé la révision des textes de références. Cependant, Tatien Sibomana se réjouit que les intentions de la Commission Nationale du Dialogue inter-burundais aient été révélées dès le premier jour.



Par: Isanganiro , jeudi 21 janvier 2016  à 11 : 52 : 27
a

Le porte-parole du parti Uprona, aile de Charles Nditije non-reconnu par le ministère de l’intérieur, indique que les interventions de la première réunion du dialogue interne selon lesquelles il faut réviser la constitution pour ne pas limiter les mandats présidentiels démontrent les objectifs des organisateurs dudit dialogue.

« C’était prévisible que la Commission Nationale du Dialogue Inter-burundais(CNDI) devrait arriver à une conclusion qui facilite le pouvoir à remettre en cause les textes de référence », fait-il remarquer. Tatien Sibomana cite l’article 9 du décret qui met en place la CNDI selon lequel la CNDI a la mission d’évaluer l’Accord d’Arusha, la Constitution, la Charte de l’unité nationale et les accords de cesser le feu.

Le parti Uprona estime que la révision de la Constitution et de l’Accord d’Arusha par la volonté d’une seule personne ou d’un seul parti politique, constitue un risque pour le peuple burundais. « Les conclusions du dialogue interne sont contestables au vue des résultats de la première rencontre », dit le porte-parole de ce parti de l’opposition.

Selon Tatien Sibomana, les textes de référence dans la ligne de mire du CNDI seront protégés par les négociations ouvertes à toutes les forces politiques, morales et sociales. Il est confiant que la CNDI ne pourra rien changer sur ce qui sera décidé dans les négociations tant demandées par les burundais et la communauté internationale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

323 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)