L’UPRONA décrie les résultats du premier jour du dialogue interne


Le porte-parole de l’Uprona, aile de Charles Nditije non-reconnu par le ministère de l’intérieur, regrette que la réunion du premier jour du dialogue inter-burundais interne du 19 janvier 2016 ait visé la révision des textes de références. Cependant, Tatien Sibomana se réjouit que les intentions de la Commission Nationale du Dialogue inter-burundais aient été révélées dès le premier jour.



Par: Isanganiro , jeudi 21 janvier 2016  à 11 : 52 : 27
a

Le porte-parole du parti Uprona, aile de Charles Nditije non-reconnu par le ministère de l’intérieur, indique que les interventions de la première réunion du dialogue interne selon lesquelles il faut réviser la constitution pour ne pas limiter les mandats présidentiels démontrent les objectifs des organisateurs dudit dialogue.

« C’était prévisible que la Commission Nationale du Dialogue Inter-burundais(CNDI) devrait arriver à une conclusion qui facilite le pouvoir à remettre en cause les textes de référence », fait-il remarquer. Tatien Sibomana cite l’article 9 du décret qui met en place la CNDI selon lequel la CNDI a la mission d’évaluer l’Accord d’Arusha, la Constitution, la Charte de l’unité nationale et les accords de cesser le feu.

Le parti Uprona estime que la révision de la Constitution et de l’Accord d’Arusha par la volonté d’une seule personne ou d’un seul parti politique, constitue un risque pour le peuple burundais. « Les conclusions du dialogue interne sont contestables au vue des résultats de la première rencontre », dit le porte-parole de ce parti de l’opposition.

Selon Tatien Sibomana, les textes de référence dans la ligne de mire du CNDI seront protégés par les négociations ouvertes à toutes les forces politiques, morales et sociales. Il est confiant que la CNDI ne pourra rien changer sur ce qui sera décidé dans les négociations tant demandées par les burundais et la communauté internationale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

334 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 5 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 4 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 3 %)