Six personnes enlevées à Gihanga


Un véhicule de marque Fuso est tombé dans une embuscade sur la RN 5, la route Bujumbura-Rugombo, c’était dans la nuit de mardi à mercredi. Deux personnes qui étaient à bord, le chauffeur et le convoyeur ont été pris et obligés d’aider les agresseurs à transporter le butin, de même que quatre autre veilleurs de l’entreprise Tanganyika Business Company (TBC). Les victimes sont toujours dans les mains des ravisseurs.



Par: Isanganiro , jeudi 21 janvier 2016  à 21 : 16 : 19
a

« Ces hommes étaient estimés à une dizaine , je gardais encore les champs de riz contre les oiseaux, je les ai vus arriver sur la route en provenance de la réserve naturelle de la Rukoko et je me suis caché. Quelques un avaient des fusils, d’autres des machettes , les uns en tenues militaires avec des bottines en plastiques. Ils se sont alors positionnés devant un véhicule de marque Fuso qui venait de Bujumbura vers Cibitoke-Rugombo », raconte Yves Kubwimana, un jeune gardien des champs de riz entre la cinquième et la quatrième transversale de la commune Gihanga, tout près des cannes à sucre de l’entreprise TBC(Tanganyika Business Company) qui cultive la canne à sucre dans la Rukoko.

La même source indique que les assaillants ont vite capturé le chauffeur et le convoyeur qui s’apprêtaient à fuir. L’un d’entre eux a sauté et a amené quatre autre personnes qui étaient ligotées et c’étaient les veilleurs de l’entreprise TBC qui avaient été capturés un peu avant.

« Tous les six, les veilleurs de TBC relaxés et les deux passagers, ont été contraints de transporter deux batteries enlevées du véhicule, et toutes les marchandises qui étaient dedans( des sacs de farine, du sucre et du matériel de cuisine) », raconte toujours la même source.

Au cours des travaux communautaires effectués sur la colline Rugunga en commune Gihanga ce jeudi, le gouverneur de la province Bubanza est beaucoup revenu sur ce cas de kidnapping. Tharcisse Niyongabo a cependant indiqué que c’est deux personnes qui ont été enlevées, le chauffeur et son convoyeur et que la population de la commune Gihanga , qui est ailleurs proche de la réserve de la Rukoko, devrait rester vigilante pour communiquer à temps aux forces de l’ordre les cas suspects.

A titre de rappel, une embuscade pareille tendue à une ambulance a couté la vie a une mère, son enfant a été grièvement blessé, c’était en date du six de ce mois de janvier et sur la même route, à une distance de quelques mètres. Sinon, les habitants de Gihanga parlent pour le moment de rebondissement de ce phénomène de kidnapping qui a fait plus de trente victime en 2015 et qui avait cessé il y a de cela 7mois. Les ravisseurs exigeaient des rançons, et en termes de millions, pour libérer les victimes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1470 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message