Tenue du dialogue inter-burundais à Gitega




Par: Isanganiro , jeudi 21 janvier 2016  à 21 : 28 : 56
a

La Belgique a certes aidé le Burundi dans le développement sociopolitique mais actuellement, si ce pays veut diviser les burundais, ils vont s’en passer de leur aide.Tels sont les propos de certains des participants au dialogue inter-burundais qui s’est tenu à Gitega ce jeudi 21/1/2016.

Dans ce dialogue, les participants ont accusé la Belgique d’avoir trempé dans beaucoup de dossiers, à commencer par l’assassinat du Prince Louis Rwagasore, héro de l’indépendance du Burundi. Selon les participants, il faut que le gouvernement du Burundi poursuit en justice la Belgique pour ce crime et pour d’autres dans lesquels ce pays participé au Burundi.

Selon ceux qui étaient dans ces débats, la communauté internationale, surtout la Belgique, devrait cesser à s’ingérer dans les affaires internes d’un Etat indépendant en voulant dicter les dirigeants dans la prise des décisions. Les participants ont suggéré au gouvernement burundais de demander à la Belgique si il y a une dette que le Burundi leur doit afin que la population burundaise la lui rembourse.

Dans ce dialogue, certains participants ont demander aux anciens chefs d’État comme Pierre Buyoya et Sylvestre Ntibantunganya de cesser de ternir l’image du pays en passant par des médias qui n’émettent plus sur le sol Burundais comme la RPA. Ils leur ont demandé de regagner le pays et de tout dire étant au Burundi.

Dans les débats, les Batwa ont exprimé leurs doléances, demandant de revoir la constitution et d’y inclure leur ethnie afin qu’ils soient représentés comme les autres ethnies dans les organes de prise de décision.

Le président de la Commission de Dialogue Inter Burundais a fait savoir que ce dialogue va se poursuivre dans les communes après que les membres de cette commission auront fait le tour dans toutes les provinces.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

392 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 22 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 11 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 11 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 11 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 10 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 10 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 10 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 10 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 10 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 10 %)