L’Union Africaine attend beaucoup de la visite du CPS au Burundi


La visite de la délégation du Conseil de Paix et Sécurité des Nations-Uniesau Burundi du 20 au 20 janvier montre comment la communauté internationale est préoccupée par la situation politique au Burundi. Pour la Présidente de la commission de l’UA, Nkosazana Dlamini Zuma, la visite renforcera les efforts de l’UA dans le recherche d’une solution à la crise burundaise.



Par: Isanganiro , vendredi 22 janvier 2016  à 13 : 48 : 38
a

La Présidente de la commission de l’UA salut le déplacement de la délégation du Conseil de Paix et Sécurité des Nations-Unies. Nkosazana Dlamini Zuma exprime son désir quant au déploiement de la MAPROBU et la reprise du dialogue inter burundais sous les auspices du Président ougandais.

Dans son communiqué de ce jeudi 21 janvier 2016 ; Nkosazana Dlamini Zuma forme l’espoir que la visite du CPS permettra de renforcer les efforts fournis par l’Afrique pour la recherche d’une solution durable à la crise au Burundi.

La Présidente de la commission souligne à nouveau la gravité de la situation qui prévaut au Burundi et les risques qu’elle fait peser sur les acquis importants enregistrées depuis la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Burundi ainsi que sur la stabilité régionale.

Selon toujours la Présidente, cette situation met en relief l’urgence et l’impératif d’une forte unité de vue et d’actions entre tous les membres concernés de la communauté internationale.

Elle note l’escalade constante de la violence au Burundi et rappelle la décision du Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine tout en exprimant l’ardent espoir que cette visite contribuera à la réalisation de deux objectifs dit-elle fondamentaux et complémentaires que sont le déploiement de la MAPROBU et la relance sans délai du dialogue inter burundais sous l’égide du Président Yoweri Museveni de l’ Ouganda au nom de la communauté est africaine .

Elle lance un appel à tous les Etats membres pour qu’ils œuvrent à la promotion et a la défense des positions africaines telles qu’articulées par le CPS martèle-t-elle dans ce communiqué.

Elle dit être encouragée par cette visite sera suivie par des consultions avec l’UA a Addis Abbéba le samedi 23 janvier 2016.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

383 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 54 %)

Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 7 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 7 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 6 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 5 %)

"La radiation du groupe parlementaire Uprona n’a pas raison d’avoir lieu ’’,(popularité : 5 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 5 %)

Arusha : Huit points à discuter regroupés en quatre grands ensembles,(popularité : 5 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 4 %)