Une nouvelle nuit moins silencieuse à Bujumbura


Il y a eu crépitements d’armes dans la nuit de jeudi à vendredi dans la capitale burundaise. Le bilan est de deux personnes tuées et douze blessées selon le porte-parole de la police nationale. Pierre Nkurikiye précise qu’il y a en tout huit grenades et quatre explosifs qui ont été lancées.



Par: Isanganiro , vendredi 22 janvier 2016  à 15 : 34 : 27
a

Dans le quartier Mubone de la zone Buterere au nord-ouest de Bujumbura, c’est un certain Ndayizeye Anicet qui a été tué chez lui vers minuit. Le porte-parole de la police attribue cet assassinat aux bandits dont il ne précise pas l’identité. La deuxième personne tuée est un chauffeur qui était à bord d’un « véhicule qui assurait le transport de malfaiteurs » à l’avenue Muyinga de la zone Rohero au centre de Bujumbura. Pierre Nkurikiye indique que le chauffeur avait refusé d’obtempérer, et l’armée a tiré sur le véhicule qui essayait de franchir l’endroit dit Pont Mao sur l’avenue Muyinga. « Une balle a fait mouche, touchant le chauffeur qui est mort sur le champ ». Il ajoute ainsi qu’un fusil de type kalachnikov y a été saisi, ainsi qu’un chargeur contenant vingt cartouches.

A la même avenue Muyinga de la zone Rohero, Pierre Nkurikiye fait savoir que deux explosifs ont été lancés, endommageant légèrement les vitres d’une maison située dans la parcelle numéro 64. C’était à 22 heures. Deux autres explosifs ont été lancés à 20 heures à la première et la huitième avenue de la zone Bwiza, blessant douze personnes.

Des explosions de grenades qui ont été entendues dans les quartiers de Jabe, Ngagara et Musaga n’ont pas fait de dégâts selon toujours le porte-parole de la police.

A la question de savoir si les crépitements d’armes qui se font entendre ces derniers jours à Bujumbura ont un lien avec la visite de la délégation du conseil de sécurité des Nations Unies au Burundi, Pierre Nkurikiye n’en dit pas grand-chose. La lecture qu’il fait est que l’existence d’actes de terrorisme est une réalité. Il explique que des gens qui se permettent de lancer des explosifs de façon indistincte contre des populations civiles innocentes ne sont que des terroristes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

430 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 11 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 6 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 5 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 5 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 5 %)

Burambi : De violents combats,(popularité : 5 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 5 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 5 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 5 %)

Des soldats burundais finalement « constatés » à l’est de la RDC,(popularité : 5 %)