Le service documentaire anti-fraude interdit d’opérer dans la province de Rumonge




Par: Isanganiro , samedi 23 janvier 2016  à 20 : 17 : 22
a

Le service documentaire anti-fraude est interdit de travailler dans la province de Rumonge depuis une semaine. Ce service qui employait essentiellement des jeunes du parti CNDD₋FDD a dévié de sa mission selon le gouverneur de Rumonge qui a pris cette décision.

Les deux drapeaux, national et de l’unité nationale, qui avaient été installés à une cinquantaine de mètres du bureau du gouverneur de Rumonge ne flottent plus devant la maison qui abritait ce service dans le quartier Kanyenkoko dans la ville de Rumonge depuis ce samedi 16 janv.-16. Une corde sur laquelle sont suspendus des sachets verts barre l’accès à cette maison.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, a lui-même pris la décision d’interdire les activités de ce service dans cette jeune province du sud-ouest du Burundi. Et cela de façon irréversible contrairement à une certaine opinion qui ne croit pas à la pérennisation d’une telle mesure pour un service qui emploie uniquement des jeunes du CNDD₋FDD, son parti.

Le gouverneur de Rumonge dit que cela n’a pas été une décision prise au hasard. Il explique qu’après avoir reçu plusieurs lamentations de la population que les employés de ce service s’étaient constitués en véritables bandits, il a exigé que ce service présente les lettres d’agrément. Une, deux semaines d’attente sans succès. Entre temps, les lamentations continuaient à tomber.

Par ailleurs, poursuit le gouverneur de Rumonge, au lieu de lutter contre la fraude, ils l’entretenaient, exigeant des pots de vin mêmes colossaux aux coupables pour les mettre à l’abri de l’Office Burundais des Recettes (OBR) et de la police anti ₋corruption. Ainsi, ils ont raté l’occasion en or de bénéficier du cinquième de la valeur des biens fraudés représentant la prime du dénonciateur.

Ce service avait tenté en vain dans le passé de s’implanter à Rumonge avant la création de la province Rumonge. Des agents de ce service s’étaient rendus coupables de rançonner les usagers de la Route Nationale 3. Deux semaines avant cette mesure, deux habitants de la zone Kirwena se sont vus voler 3210000Fbu sur la RN3 au niveau de Makombe en zone Gatete de la commune et province Rumonge. 4 agents de ce service avaient été soupçonnés comme ayant orchestré ce coup en pleine journée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

418 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 4 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 3 %)