Le service documentaire anti-fraude interdit d’opérer dans la province de Rumonge




Par: Isanganiro , samedi 23 janvier 2016  à 20 : 17 : 22
a

Le service documentaire anti-fraude est interdit de travailler dans la province de Rumonge depuis une semaine. Ce service qui employait essentiellement des jeunes du parti CNDD₋FDD a dévié de sa mission selon le gouverneur de Rumonge qui a pris cette décision.

Les deux drapeaux, national et de l’unité nationale, qui avaient été installés à une cinquantaine de mètres du bureau du gouverneur de Rumonge ne flottent plus devant la maison qui abritait ce service dans le quartier Kanyenkoko dans la ville de Rumonge depuis ce samedi 16 janv.-16. Une corde sur laquelle sont suspendus des sachets verts barre l’accès à cette maison.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, a lui-même pris la décision d’interdire les activités de ce service dans cette jeune province du sud-ouest du Burundi. Et cela de façon irréversible contrairement à une certaine opinion qui ne croit pas à la pérennisation d’une telle mesure pour un service qui emploie uniquement des jeunes du CNDD₋FDD, son parti.

Le gouverneur de Rumonge dit que cela n’a pas été une décision prise au hasard. Il explique qu’après avoir reçu plusieurs lamentations de la population que les employés de ce service s’étaient constitués en véritables bandits, il a exigé que ce service présente les lettres d’agrément. Une, deux semaines d’attente sans succès. Entre temps, les lamentations continuaient à tomber.

Par ailleurs, poursuit le gouverneur de Rumonge, au lieu de lutter contre la fraude, ils l’entretenaient, exigeant des pots de vin mêmes colossaux aux coupables pour les mettre à l’abri de l’Office Burundais des Recettes (OBR) et de la police anti ₋corruption. Ainsi, ils ont raté l’occasion en or de bénéficier du cinquième de la valeur des biens fraudés représentant la prime du dénonciateur.

Ce service avait tenté en vain dans le passé de s’implanter à Rumonge avant la création de la province Rumonge. Des agents de ce service s’étaient rendus coupables de rançonner les usagers de la Route Nationale 3. Deux semaines avant cette mesure, deux habitants de la zone Kirwena se sont vus voler 3210000Fbu sur la RN3 au niveau de Makombe en zone Gatete de la commune et province Rumonge. 4 agents de ce service avaient été soupçonnés comme ayant orchestré ce coup en pleine journée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

408 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

La CENI propose la révision du code électoral de 2010 pour 2015 ,(popularité : 3 %)