La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants




Par: Isanganiro , lundi 25 janvier 2016  à 14 : 25 : 40
a

C’est Issa Désiré Mazimpaka qui a été élu administrateur par le conseil communal de la commune urbaine de Mukaza. Honorable Emérence Ahishakiye est élue Président du conseil communal et son adjoint c’est Espérance Ngerageze.

L’administrateur Issa Désiré Mazimpaka remplace Marie Suzanne Ndikuriyo qui avait été suspendue par le Ministre de l’Intérieur et de la Formation Patriotique le 4 janvier de cette année.

Pascal Barandagiye avait accusé Marie Suzanne de célébrer des mariages civils du 02/01/2016 en violation du décret-loi n 1/024 du 28 avril 1993 portant réforme du code des personnes et de la famille en son article 117.

Elle était accusée de signer le contrat de location des locaux de la commune en violation de l’interdiction formelle par l’autorité de tutelle et de la décision unilatérale de délocaliser le chef-lieu de la commune dans un lieu difficilement accessible au public et à un prix exorbitant.

Une autre accusation, c’était la décision unilatérale d’ouverture des comptes bancaires. Le ministre de l’intérieur avait mentionné en dernier lieu que l’administrateur de Mukaza percevait des impôts et des taxes assujettis à des condionnalités et de manière ambulatoire.

La ministre de ’intérieur avait indiqué que cette suspension était signée après de multiples rappels à l’ordre écrits et verbaux par la tutelle, des rappels qui sont restés sans effets.

Le conseil communal de cette commune a également désigné quatre chefs à la tête des quatre zones qui composent cette commune urbaine de Mukaza. A la tête de la zone Buyenzi c’est Iddi Radjabu Kabano, Bwiza a comme chef de zone Salvator Mudogi, Nyakabiga sera dirigée par Eric Nkurunziza et Fulgence Sindayihebura est à la tête de la zone Rohero.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

471 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’enrôlement des élécteurs à double vision



a

Des contributions "à gré" ou "pour se sauver "



a

Des controverses sur la campagne de sensibilisation sur les articles amendés dans la constitution



a

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?



a

Le groupe parlementaire d’Amizero y’Abarundi fustige les arrestations de leurs membres



a

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005



a

Burundi-sécurité : le ministère de l’intérieur minimise les menaces liées à la sécurité du président de la coalition Amizero y’abarundi



a

Minago : 14 ans après l’assassinat d’un Nonce apostolique



a

Le Burundi attend des clarifications sur l’élection du président de l’EALA



a

Des présidents africains appréciés par l’Institut Mandela basé en France





Les plus populaires
L’enrôlement des élécteurs à double vision,(popularité : 64 %)

Des contributions "à gré" ou "pour se sauver ",(popularité : 56 %)

Burundi-sécurité : le ministère de l’intérieur minimise les menaces liées à la sécurité du président de la coalition Amizero y’abarundi,(popularité : 24 %)

Burundi : les ONGs dans le collimateur du ministre de l’intérieur,(popularité : 4 %)

« En matière diplomatique, le niveau de représentation est parfois une indication du niveau d’amitié et de respect mutuel »,(popularité : 4 %)

La manifestation anti-3è mandat : les femmes descendent dans les rues,(popularité : 4 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 4 %)

Des controverses sur la campagne de sensibilisation sur les articles amendés dans la constitution,(popularité : 4 %)

Le groupe parlementaire d’Amizero y’Abarundi fustige les arrestations de leurs membres ,(popularité : 3 %)

Deux burundais ont prêté serment pour rejoindre les hautes instances de l’EAC,(popularité : 3 %)