Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Bubanza, accusations de sorcellerie, règlements de compte


Les accusations de sorcellerie en commune Mutigati ont occupé une bonne place dans la réunion de sécurité organisée ce lundi par le gouverneur de la province Bubanza envers les autorités administratives et les forces de l’ordre.



Par: Isanganiro , lundi 25 janvier 2016  à 17 : 10 : 20
a

Un certain Ndereyimana Oscar est en fuite avec toute sa famille dès le mois de décembre 2015 après avoir échappé à une attaque à son domicile. Il est accusé d’avoir déjà empoisonné 51 personnes dont 47 encore vivantes et 4 déjà mortes selon le conseiller de l’administrateur de Musigati qui participait à la réunion.

Ndereyimana Oscar habitait sur la colline Kanazi, sous-colline Buvyukana en commune Musigati. Les habitants de sa colline l’accusent d’avoir déjà empoisonné 51 personnes dont 47 en train de se faire soigner et 4 qui sont mortes.

« Il a été attaqué au mois de décembre l’année passée chez lui par des hommes qui lançaient des pierres sur la toiture de sa maison mais Dieu merci, il n’ y a pas eu de dégâts, les forces de l’ordre y sont arrivées à temps, seule la toiture de la maison a été endommagée », indique Laurent Kaganda, conseiller de l’administrateur de Musigati, qui ajoute que Ndereyimana était menacé de mort et a dû quitter la localité, avec toute sa famille. Il vit actuellement au chef-lieu de la commune.

Le conseiller de l’administrateur de Musigati indique que l’administration communale a déjà entamé des manœuvres pour ramener cet homme, sa femme et ses enfants dans leur propriété à Kanazi.

A part ce cas de la colline Kanazi ,même d’autres collines de Musigati ne sont pas tranquilles suite à ce phénomène d’accusation de sorcellerie, notamment Busiga, Bukinga, Mugoma et Rugeyo.

« Moi, j’habitais au départ sur la colline Rugeyo en zone Ntamba mais je suis originaire de Kayanza. Je m’étais déplacé vers Musigati à la recherche des terres à cultiver. Alors, il y a eu des cas de mortalité infantile dans le voisinage et j’ai été pointé du doigt que c’est moi qui aurait empoisonné ces enfants », se lamente un homme qui a été contraint de quitter la colline Rugeyo avec sa femme et ses enfants puisqu’il était menacé de mort suite aux accusations de sorcelleries. Il dit qu’il a été menacé de mort.

Cependant, l’administration communale de Musigati ainsi que les défenseurs des droits humains indiquent que ce ne sont que des prétextes pour brouiller les affaires qui opposent les auteurs aux victimes, et le plus souvent ce sont les conflits fonciers qui se transforment en accusations de sorcellerie. L’administration prévoit des sanctions pour les auteurs qui vont persister.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

202 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 18 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 9 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 9 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 8 %)

Infiltrations de rebelles burundais en RDC : ce que disent les services,(popularité : 7 %)

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac,(popularité : 7 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 7 %)

Rumonge : Mugerangabo a débordé,(popularité : 7 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 7 %)

Deputé de l’EALA assassinée au Burundi,(popularité : 7 %)