Bubanza, accusations de sorcellerie, règlements de compte


Les accusations de sorcellerie en commune Mutigati ont occupé une bonne place dans la réunion de sécurité organisée ce lundi par le gouverneur de la province Bubanza envers les autorités administratives et les forces de l’ordre.



Par: Isanganiro , lundi 25 janvier 2016  à 17 : 10 : 20
a

Un certain Ndereyimana Oscar est en fuite avec toute sa famille dès le mois de décembre 2015 après avoir échappé à une attaque à son domicile. Il est accusé d’avoir déjà empoisonné 51 personnes dont 47 encore vivantes et 4 déjà mortes selon le conseiller de l’administrateur de Musigati qui participait à la réunion.

Ndereyimana Oscar habitait sur la colline Kanazi, sous-colline Buvyukana en commune Musigati. Les habitants de sa colline l’accusent d’avoir déjà empoisonné 51 personnes dont 47 en train de se faire soigner et 4 qui sont mortes.

« Il a été attaqué au mois de décembre l’année passée chez lui par des hommes qui lançaient des pierres sur la toiture de sa maison mais Dieu merci, il n’ y a pas eu de dégâts, les forces de l’ordre y sont arrivées à temps, seule la toiture de la maison a été endommagée », indique Laurent Kaganda, conseiller de l’administrateur de Musigati, qui ajoute que Ndereyimana était menacé de mort et a dû quitter la localité, avec toute sa famille. Il vit actuellement au chef-lieu de la commune.

Le conseiller de l’administrateur de Musigati indique que l’administration communale a déjà entamé des manœuvres pour ramener cet homme, sa femme et ses enfants dans leur propriété à Kanazi.

A part ce cas de la colline Kanazi ,même d’autres collines de Musigati ne sont pas tranquilles suite à ce phénomène d’accusation de sorcellerie, notamment Busiga, Bukinga, Mugoma et Rugeyo.

« Moi, j’habitais au départ sur la colline Rugeyo en zone Ntamba mais je suis originaire de Kayanza. Je m’étais déplacé vers Musigati à la recherche des terres à cultiver. Alors, il y a eu des cas de mortalité infantile dans le voisinage et j’ai été pointé du doigt que c’est moi qui aurait empoisonné ces enfants », se lamente un homme qui a été contraint de quitter la colline Rugeyo avec sa femme et ses enfants puisqu’il était menacé de mort suite aux accusations de sorcelleries. Il dit qu’il a été menacé de mort.

Cependant, l’administration communale de Musigati ainsi que les défenseurs des droits humains indiquent que ce ne sont que des prétextes pour brouiller les affaires qui opposent les auteurs aux victimes, et le plus souvent ce sont les conflits fonciers qui se transforment en accusations de sorcellerie. L’administration prévoit des sanctions pour les auteurs qui vont persister.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

172 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface





Les plus populaires
Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 4 %)

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme,(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 3 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 3 %)

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés,(popularité : 3 %)

Rumonge : Mugerangabo a débordé,(popularité : 2 %)

Inde : Des jeunes étudiants burundais en prison sur fond de bagarre ,(popularité : 2 %)

Rukoko : Les liens ne sont pas au rendez vous entre les militaires et les gardiens de vaches,(popularité : 2 %)

Cambriolage des banques : Des bandits dans le filet de la police ,(popularité : 2 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 2 %)