Comme il a plu si trop à Muramvya


Les pluies qui se sont abattues sur cette province du centre du pays ont causé des dégâts énormes, aussi bien au niveau humain que matériel. Les habitants en détresse demandent l’intervention de l’Etat et des bienfaiteurs.



Par: Isanganiro , mardi 26 janvier 2016  à 14 : 54 : 26
a

Trois jours durant depuis le 22 janvier. Trois jours de désolation pour les populations. Quatre personnes ont été tuées sur la seule colline de Kirama de la zone Bugarama. Une cinquantaine ont été blessés.

Les dégâts ? Ce ne sont pas que ceux-là. Plus de trois cent soixante maisons ont été détruites. Parallèlement, c’est plus de trois cent soixante familles qui sont obligées de vider les lieux, si elles ont la chance de survivre. Comme les pluies n’ont pas fait qu’arroser cette province du centre du Burundi.

Plusieurs champs ont également été dévastés. Les sources administratives parlent surtout des champs des marais qui sont débordés par les eaux de ces pluies. Les communes qui sont particulièrement touchées sont celles de Muramvya, Bukeye et Mbuye.

Les routes n’ont pas non plus été épargnées par la catastrophe. Au moins treize ponts ont été détruits dans les communes de Muramvya et Mbuye. Au niveau des infrastructures routières, Muramvya dessert plusieurs autres provinces, notamment Gitega au centre et le corridor nord fait essentiellement des provinces Kayanza, Ngozi, Kirundo et Muyinga.

On notera par ailleurs que dans les conditions normales, les véhicules qui assurent le transport Bujumbura-Kigali et Bujumbura-Dar-Es-Salaam empruntent la route nationale numéro un : Bujumbura-Bugarama.

La protection de ces infrastructures routières s’avère nécessaire, mais en attendant, les populations sinistrées demandent de l’aide de la part de l’Etat et des bienfaiteurs, en leur fournissant notamment des couvertures, des tôles, de la nourriture, etc.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

288 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 31 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 21 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 4 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 4 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 4 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)

Mabanda : Refugiés ou pas ils ont été battus ,(popularité : 3 %)