Le Burundi, prochaine étape de Tom Perriello de sa tournée dans la région des Grands Lacs


L’envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs poursuit sa tournée dans la région. Après le Rwanda et la République Démocratique du Congo, Tom Perriello prévoit de se rendre à Bujumbura. Au micro de notre consœur de la RFI, Sonia Rolley-depuis la RDC- le diplomate américain s’est exprimé sur situation des droits de l’homme au Burundi.



Par: Isanganiro , mercredi 27 janvier 2016  à 11 : 20 : 45
a

Tom Perriello estime que des crimes commis par des belligérants dans la crise burundaise ne doivent pas rester sans suite. « Nous pensons vraiment qu’une enquête neutre est nécessaire, qu’elle soit menée par l’UA ou par d’autres. Mais cela devrait être couplé avec le fait de rendre des comptes que ce soit pour les crimes commis par un camp ou un autre », aura-t-il souligné.

L’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs s’inquiète de l’absence de médias indépendants, de la société civile et des restrictions imposées par le gouvernement. Il s’inquiète également de l’option retenue par le gouvernement d’empêcher les experts de l’UA de se déployer comme ils le devraient sur le terrain.

Le diplomate américain plaide pour des enquêtes, des poursuites judiciaires contre toutes les parties au conflit et la réouverture urgente des médias.

La visite de l’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands attendu à Bujumbura intervient après la visite au Burundi d’une importante délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies. La reprise du dialogue inter-burundais à extérieur du pays et le déploiement des troupes de maintien de la paix étaient au centre des discussions avec les autorités burundaises.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

383 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 16 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 6 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 6 %)

Le Burundi entre guerre et démocratie ,(popularité : 5 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

Les Evêques du Burundi déplorent les exécutions « sauvages » des citoyens ,(popularité : 4 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 4 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 4 %)