Le Burundi, prochaine étape de Tom Perriello de sa tournée dans la région des Grands Lacs


L’envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs poursuit sa tournée dans la région. Après le Rwanda et la République Démocratique du Congo, Tom Perriello prévoit de se rendre à Bujumbura. Au micro de notre consœur de la RFI, Sonia Rolley-depuis la RDC- le diplomate américain s’est exprimé sur situation des droits de l’homme au Burundi.



Par: Isanganiro , mercredi 27 janvier 2016  à 11 : 20 : 45
a

Tom Perriello estime que des crimes commis par des belligérants dans la crise burundaise ne doivent pas rester sans suite. « Nous pensons vraiment qu’une enquête neutre est nécessaire, qu’elle soit menée par l’UA ou par d’autres. Mais cela devrait être couplé avec le fait de rendre des comptes que ce soit pour les crimes commis par un camp ou un autre », aura-t-il souligné.

L’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs s’inquiète de l’absence de médias indépendants, de la société civile et des restrictions imposées par le gouvernement. Il s’inquiète également de l’option retenue par le gouvernement d’empêcher les experts de l’UA de se déployer comme ils le devraient sur le terrain.

Le diplomate américain plaide pour des enquêtes, des poursuites judiciaires contre toutes les parties au conflit et la réouverture urgente des médias.

La visite de l’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands attendu à Bujumbura intervient après la visite au Burundi d’une importante délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies. La reprise du dialogue inter-burundais à extérieur du pays et le déploiement des troupes de maintien de la paix étaient au centre des discussions avec les autorités burundaises.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

348 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)