Bubanza, un homme tué à coups de gourdins


Un corps sans vie a été retrouvé sur la colline Muhanza de la commune Bubanza. Tué à coups de gourdins et des pierres, l’auteur n’est pas encore connu, la police indique avoir entamé des enquêtes. Sur la colline Muhanza, trois familles sont pour le moment vivement opposées et se regardent en chien de faïence suite à ce meurtre et à ces arrestations.



Par: Isanganiro , mercredi 27 janvier 2016  à 20 : 45 : 04
a

Le corps sans vie d’un certain Gateranya Fidèle a été retrouvé ce mercredi matin dans une vallée proche de son domicile , c’est sur la colline Muhanza de la commune et province Bubanza. Avec beaucoup de traces de coups sur la tête et sur le front, cet homme aurait été tué à coups de gourdins et de pierres selon des sources policières.

« Nous avons été avertis par les voisins qui s’étaient levés trop tôt dans les champs. Ils nous ont dit que notre papa a été tué et que le cadavre a été vu dans la vallée , sinon, nous avions cherché partout depuis hier soir ! Nous étions vraiment fatigués », révèle l’un des fils de la victime, un élève au collège et qui s’est absenté à l’école ce mercredi suite à cet incident.

Il ajoute que son père a été sérieusement tabassé au niveau de la tête. « Il présente des traces et des blessures sur la tête. Il aurait même eu une hémorragie interne, mon oncle qui est son frère doit savoir quelque chose sur cette mort. Ils ont passé la journée de ce mardi ensemble mais l’oncle est rentré, nous avons attendu l’autre mais en vain. Et puis nous ne sommes pas des amis même si nous sommes de même famille. »

Les sources sur place à Muhanza indiquent qu’un fils de l’homme pointé du doigt a dernièrement menacé de mort la victime suite aux conflits inter- familiaux sinon, « les conflits fonciers qui opposaient ces familles depuis longtemps ont été clôturés il y a quelques deux ans. Ils ont procédé au partage de leur propriété et c’était fini. On ne peut pas savoir l’origine de cette haine qui surgit maintenant », indiquent les mêmes sources.

Cinq personnes dont le frère de la victime qui avait passé la journée avec lui, ses trois fils et un voisin ont été alors arrêtés par la police pour question d’enquêtes et sont détenus au cachot de police judiciaire de Bubanza. Cela a causé un climat malsain entre ces familles qui sont pour l’instant farouchement opposées.L’administrateur de la commune Bubanza précise qu’il prévoit faire une réunion de pacification dans cette localité dans ces jours- ci.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

210 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit





Les plus populaires
Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 25 %)

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi,(popularité : 7 %)

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain,(popularité : 6 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 6 %)

Sécurité : Double langage au sein de la police,(popularité : 4 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 3 %)

Burundi : Insécurité à l’intérieur du pays,(popularité : 3 %)

Bururi : Un vendredi meurtrier,(popularité : 3 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 3 %)

Attaque rebelle : 31 rebelles tués et 170 capturés,(popularité : 3 %)