Bubanza, trop de pluies, trop de dégâts




Par: Isanganiro , mercredi 27 janvier 2016  à 20 : 49 : 48
a

Plus de deux cent maisons se sont écroulées dans les seules deux communes de la province Bubanza faite de cinq communes et plusieurs hectares de champs de cultures ont été détruits suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur cette localité depuis la semaine passée. Les victimes sont pour le moment hébergées par d’autres familles qui ont des maisons en matériaux durables ou semi durables mais ils sont démunis de tout et lancent un appel aux bienfaiteurs de leur venir en aide. Quant aux administratifs, ils précisentqu’ils ont donné rapport à qui de droit.

« Sur ma colline, j’ai dénombré quarante-cinq maisons et beaucoup de latrines, plus de cinquante qui se sont écroulées depuis la semaine passée », indique Pascal Masumbuko, chef de colline Ndava-Busongo de la commune Gihanga qui ajoute que plusieurs hectares de cultures ont été aussi détruits et qu’il a donné rapport a l’administrateur.

Pour le chef de la colline Ndava-Busongo, d’autres maisons vont bientôt tomber parce qu’elles se trouvent dans des étangs d’eau qui ne coule pas. « Tu vois, ici dans la plaine, nous sommes très proches de la nappe phréatique, même avec peu de pluies, nous voyons l’eau monter dans nos latrines. Imaginez alors ce qui se passe aujourd’hui avec ces pluies intenses qui ont commencé à tomber depuis la semaine passée », s’indigne-t-il.

Même son de croche chez le chef de colline Rugunga, voisine de la première. Lui, il a déjà compté cinquante maisons complètement détruites et dit qu’il s’attend à d’autres si la pluie continue à tomber de cette façon.

Aussi les routes et les rues du quartier ne passent plus selon le même administratif. En commune Mpanda, l’administrateur dit qu’il a donné rapport au gouverneur sur les 90 maisons endommagées et vingt-six hectares de champs de maïs, de haricot, de bananiers, de sorgho et autres entièrement détruits.

De son côté, l’administrateur de la commune Musigati, Jean-Bosco Nduwimana, rapporte que ces pluies ont enregistré des dégâts, mais que les chefs de collines rapportent de façon imprécise. « Les uns me disent que les pluies sont intenses et que des maisons et des champs de culture ont été détruits, sans précisions. Sinon, il pleut beaucoup ces derniers jours », indique l’administrateur de Musigati.

« Je n’ai rien sauvé sauf mes enfants. Tous les vivres (de la farine, du haricot, du mais, du riz et autres flottent encore au-dessus de l’eau qui a envahi ma maison hier. L’eau de cette plaine de Gihanga est stagnante, elle ne coule pas sinon j’aurais pu sauver au moins la ration de mes enfants. C’est en fait la rivière Kajeke qui a débordé, et elle a envahi nos maisons . Que les bienfaiteurs nous viennent en aide ! », regrette Silvère Nduwayo aujourd’hui hébergé, avec sa femme et ses enfants, par une parenté vivant sur une autre colline.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

162 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles



a

Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba



a

Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza



a

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?



a

La RN 17 devenue impraticable



a

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée



a

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?





Les plus populaires
Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 8 %)

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?,(popularité : 3 %)

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie,(popularité : 2 %)

Burundi : Tout pour mettre fin au braconnage dans le parc de la Ruvubu,(popularité : 2 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 2 %)

Le Burundi a encore du chemin à faire dans la lutte contre la déforestation,(popularité : 2 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 2 %)

Bujumbura : Les riverains de Ntahangwa crient au secours,(popularité : 2 %)

La crise burundaise paralyse le tourisme dans le sud ouest du pays,(popularité : 2 %)

Le lac Tanganyika toujours sous menace de pollution,(popularité : 2 %)