Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Les déchets de l’ex-marché central de Bujumbura : Quid des conséquences sur la santé et l’environnement




Par: Isanganiro , jeudi 28 janvier 2016  à 20 : 10 : 47
a

Trois ans après l’incendie du marché central de Bujumbura, les restes ne sont toujours pas dégagés. Depuis 2014, le ministère de l’environnement a annoncé que ces déchets allaient être acheminés vers Muzinda en province Bubanza. Selon Gahungu Christophe, coordinateur du projet WACDEP, il y a un problème de coordination des services d’hygiène et d’assainissement de deux ministères, celui de l’environnement et celui de la santé. Il est très urgent de dégager cet endroit au nom de la santé de la population environnante.

Les déchets de l’ex -marché central de Bujumbura ont des effets néfastes sur l’environnement. D’après Gahungu Christophe coordinateur du projet Water and Climate Development Program (WACDEP), les déchets de cet ancien marché représente une menace contre la vie de la population environnante.

Au niveau de la pollution de l’air, après trois ans ces déchets se sont décomposés. En période de fortes pluies, il y a une sorte de fermentation qui dégage des gaz comme le méthane ou le dioxyde de carbone. Ces éléments causent des maladies respiratoires, voire des malformations des enfants chez les femmes qui font le petit commerce tout autour de l’ancien marché central.

La pollution de l’eau n’est pas du tout à démontrer. Selon toujours Gahungu, les résidus des métaux lourds dont les piles et autres qui s’y trouvaient se déversent directement dans le lac Tanganyika après les précipitations. Le poisson ou les nageurs sont directement affectés par cette eau infectée, bonjour le cancer.

Des promesses non tenues

Depuis fin 2014, le ministre de l’environnement d’alors avait, lors de la présentation des réalisations de ce ministère, annoncé qu’un lieu d’acheminement a été trouvé dans la province Bubanza. Comme l’indiquait Jean Claude Nduwayo, « ces déchets seront d’ici peu dégagés et jetés là où la nappe phréatique ne peut être facilement infectée », disait-il.

L’urgence s’impose

Le ministère de l’environnement, celui de la santé, ainsi que la Mairie de Bujumbura à travers les Services Techniques Municipaux (SETEMU) devraient se réunir dans l’urgence pour l’enlèvement de ces restes. Tout projet de reconstruction de l’ancien marché central de Bujumbura en un grand centre commercial comme récemment indiqué par le maire de la ville, suppose d’abord le dégagement de ces déchets, martèle Gahungu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

347 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues





Les plus populaires
Cibitoke : Le lac Dogodogo, petit mais fait vivre beaucoup de familles,(popularité : 5 %)

Une montagne d’immondice au quartier Ngagara,(popularité : 5 %)

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies,(popularité : 5 %)

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge,(popularité : 5 %)

Edito : Bujumbura disparait à petit feu ,(popularité : 5 %)

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 5 %)

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures ,(popularité : 5 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 5 %)

Les habitants sont acculés à fuire leurs maisons ,(popularité : 4 %)

Rutana : Des chutes attirent les touristes ,(popularité : 3 %)