Rumonge : Des descentes des députés qui ne font pas l’unanimité


Trois des cinq députés élus dans la circonscription de Rumonge ont rencontré la population au cours des vacances parlementaires. Les trois sont du CNDD-FDD. Les deux autres, l’un de l’UPRONA et l’autre de la coalition "Amizero y’abarundi", disent qu’ils ne sont jamais associés. Ceux du CNDD-FDD disent le contraire.



Par: Isanganiro , dimanche 31 janvier 2016  à 08 : 01 : 40
a

Odette Habonimana, Séraphine Nzeyimana et Léonidas Mukeshimana tous élus députés dans la province de Rumonge pour le compte du CNDD-FDD, ont organisé seuls des descentes sur terrain au cours des vacances parlementaires.

A Mutambara où ils ont été rendre visite à une association des femmes dénommée "Mukenyezi, shigikira ibikorwa twubake Uburundi" ce mardi 26 janvier 2016, trois principaux messages ont été donnés au public présent : s’atteler à l’éducation de leurs enfants afin de les mettre à l’abri des grossesses non désirées et de leur barrer la route à leur enrôlement aux groupes armés, la MAPROBU n’est pas la bienvenue au Burundi où règne la paix totale et que le dialogue en cours entre burundais ne concerne nullement le remaniement des institutions issues des dernières élections.

Ces messages ont été donnés en l’absence de madame Nimenya Gloriose et monsieur Obed Ntakiyiruta respectivement issus du parti UPRONA et de la coalition "Amizero y’abarundi". Selon les députés du CNDD-FDD, Nimenya Gloriose et Obed Ntakiyiruta boudent toutes les initiatives des députés de Rumonge qui leur demandent une quelconque contribution en argent. Les accusés s’en défendent : pour eux, ils ne sont jamais associés dans ce genre d’activités et c’est une longue histoire.

225 kg de riz, 50 pagnes et 40 houes ont été donnés à cette occasion à 230 femmes membres de ladite association de Mutambara, zone Gatete en commune et province Rumonge.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge qui avait accompagné ces députés à Mutambara, dit être prêt à accompagner ceux-là qui hésitent encore pourvu qu’ils en expriment le besoin. Selon lui, l’encadrement de la population devrait concerner tous les élus du peuple sans exception aucune.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

487 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 7 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 5 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 5 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 4 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 4 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 4 %)

Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs,(popularité : 4 %)