L’ombudsman et certains députés dans la ligne de mire de l’Assemblée Nationale




Par: Isanganiro , mardi 2 février 2016  à 08 : 09 : 58
a

Dans son discours d’ouverture de la première session parlementaire exercice 2016, le président de l’Assemblée Nationale a indiqué, ce lundi, que les députés de la coalition AMIZERO Y’ ABARUNDI qui n’ont pas encore siégé depuis le début de cette législature vont être remplacés. Pascal Nyabenda a fait savoir que le bureau de l’institution qu’il préside va saisir la cour constitutionnelle pour constater la vacance de leur place pour procéder à leur remplacement.

Le numéro 2 burundais explique que lesdits députés se sont absentés pendant toute la session d’octobre 2015 - première session de la législature 2015 - 2020 - et cela, dit-il, est loin de réconforter la représentation de la population au sein de l’Assemblée Nationale. Les députés visés sont ceux du parti UPRONA aile de Charles Nditije qui s’était coalisé avec le parti FNL aile d’Agaton Rwasa avant les élections de 2015. Ces élus du peuple ont refusés de siéger jusqu’ici.

Le président de l’Assemblé Nationale a en outre indiqué que le parlement va procéder aussi au remplacement de Muhamed Rukara au poste de l’Ombudsman. Celui-ci est absent dans le pays depuis plusieurs mois. Les sphères officielles disent qu’il se fait soigner à l’étranger, mais d’autres milieux indiquent qu’il serait frondeur du parti au pouvoir.

Pascal Nyabenda a également mis en garde la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) et la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) qu’elles doivent prouver qu’elles sont au travail faute de quoi des mesures seront prises à leur égard.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

900 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)