L’ombudsman et certains députés dans la ligne de mire de l’Assemblée Nationale




Par: Isanganiro , mardi 2 février 2016  à 08 : 09 : 58
a

Dans son discours d’ouverture de la première session parlementaire exercice 2016, le président de l’Assemblée Nationale a indiqué, ce lundi, que les députés de la coalition AMIZERO Y’ ABARUNDI qui n’ont pas encore siégé depuis le début de cette législature vont être remplacés. Pascal Nyabenda a fait savoir que le bureau de l’institution qu’il préside va saisir la cour constitutionnelle pour constater la vacance de leur place pour procéder à leur remplacement.

Le numéro 2 burundais explique que lesdits députés se sont absentés pendant toute la session d’octobre 2015 - première session de la législature 2015 - 2020 - et cela, dit-il, est loin de réconforter la représentation de la population au sein de l’Assemblée Nationale. Les députés visés sont ceux du parti UPRONA aile de Charles Nditije qui s’était coalisé avec le parti FNL aile d’Agaton Rwasa avant les élections de 2015. Ces élus du peuple ont refusés de siéger jusqu’ici.

Le président de l’Assemblé Nationale a en outre indiqué que le parlement va procéder aussi au remplacement de Muhamed Rukara au poste de l’Ombudsman. Celui-ci est absent dans le pays depuis plusieurs mois. Les sphères officielles disent qu’il se fait soigner à l’étranger, mais d’autres milieux indiquent qu’il serait frondeur du parti au pouvoir.

Pascal Nyabenda a également mis en garde la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) et la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) qu’elles doivent prouver qu’elles sont au travail faute de quoi des mesures seront prises à leur égard.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

932 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique,(popularité : 100 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 7 %)

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre,(popularité : 6 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 5 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 5 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 5 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 5 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 4 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 4 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 4 %)