Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Pont Muguruka, un mois après sa destruction


Pas d’avancée significative dans la réhabilitation du pont Muguruka sur la RN3 reliant Rumonge à Nyanza-lac après plus d’un mois qu’il est détruit. Les indemnités qui ne sont pas encore versées pour les champs et infrastructures à démolir freinent le début des travaux selon les habitants de la localité.



Par: Isanganiro , mercredi 3 février 2016  à 07 : 32 : 55
a

Trois gros madriers servant de passage dans le transport de gros bidons d’huile de palme ou de bière locale de la rive gauche à la rive droite de la Muguruka et des buses usées obtenues de la réhabilitation de la Route Nyanza-lac –Mabanda et qui serviront dans l’aménagement d’une déviation, voilà tout ce qu’on voit de nouveau après plus d’un mois que le pont Muguruka est détruit par les crues de cette rivière.

Les usagers de cette route très fréquentée qui relie Makamba à la ville de Bujumbura en passant par Mabanda, Nyanza-lac et Rumonge ont toujours de la peine à se déplacer ou à déplacer leurs marchandises. Ils sont en effet obligés de payer au moins 1000Fbu de plus sur le ticket habituel sur ce tronçon. Quant aux commerçants, ils doivent ajouter les frais de passage de leurs marchandises des deux rives de la Muguruka, des frais qui sont récupérés sur le prix de vente selon un commerçant qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat.

Alors que l’impatience commence à s’installer chez les usagers de cette, Ir Egide Nijimbere, désigné par l’Office des Routes (ODR) pour conduire ces travaux, reconnaît le retard dans leur exécution. Pour lui, c’est le processus d’indemnisation pour les champs et les autres biens de la population qui seront détruits pour l’aménagement d’une déviation temporaire qui est à l’origine de ce retard. Ce cadre de l’ODR dit que le processus suit son cours normal et qu’on est à l’étape de décaissement de ces indemnités.

Des leur côté, les habitants de Muguruka concernés par ces indemnités disent toujours attendre d’être consultés pour les modalités du versement de ces indemnités. Didace Hajayandi, un des élus collinaires de Mukungu dont dépend administrativement la sous-colline Muguruka, prévient :"L’aménagement de la déviation doit être immédiatement suivi par la réhabilitation du pont Muguruka. Cela éviterait que les buses ne se bouchent pour inonder et emporter ensuite les maisons des sous-collines Muguruka et Kiremba riveraines de la rivière Muguruka. Les prévisions météorologiques annoncées sur la voix des ondes pour cette partie du Burundi sont en effet mois rassurantes."

Le pont Muguruka a été détruit l’après-midi du 28 décembre 2015 suite à des pluies diluviennes qui se sont abattues sur cette localité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

239 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive





Les plus populaires
Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 83 %)

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB,(popularité : 44 %)

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain,(popularité : 41 %)

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés,(popularité : 14 %)

Les boissons prohibées, un mal pour le pays,(popularité : 8 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 6 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 6 %)

Hôpital de Muramvya : manque criant de médecins spécialistes ,(popularité : 6 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 6 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 6 %)