Le gouvernement burundais se dit satisfait des conclusions du sommet de l’UA


Dans un communiqué publié ce mardi, le gouvernement du Burundi salue la décision prise par les chefs d’Etats et des gouvernements de ne pas envoyer des troupes étrangères sur son territoire. La mission composée de 5000 hommes avait été proposée par le conseil de paix et sécurité de l’Union Africaine.



Par: Isanganiro , mercredi 3 février 2016  à 11 : 27 : 32
a

Le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba indique que les burundais s’étaient déjà indignés contre le déploiement de la « Mission africaine pour la prévention et la protection" MAPROBU.

« Le gouvernement du Burundi a accueilli à bras ouverts la proposition des chefs d’Etats de l’Union africaine d’envoyer une délégation de haut niveau pour s’enquérir de la situation actuelle. Le gouvernement avait demandé à maintes reprises une telle délégation pour connaître la réalité du pays. C’est par là que le Conseil de paix et sécurité de l’Union africaine devraient commencer avant de prendre une décision d’envoyer la MAPROBU sur la base de faux rapports », lit-on dans ce communiqué.

Le gouvernement s’insurge contre des ONGs comme Amnesty international pour avoir publié de faux rapports sur le Burundi surtout des images que l’ONG données comme preuves possibles des charnières au Burundi. « Le Gouvernement de la République du Burundi condamne cette nouvelle tentative par Amnesty International pour ternir une fois de plus l’image du Burundi », souligne ledit communiqué.

Le même communiqué évoque l’engagement du gouvernement de mettre en application les recommandations du 26e sommet des chefs d’Etats de continuer un dialogue inclusif initié par le président ougandais Yoweri Museveni.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

242 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)