Burundi : Dossier putsch, le ministère public interjette appel


Le porte-parole de la cour suprême a annoncé ce mardi que le ministère public a interjeté appel dans le dossier relatif au coup d’Etat manqué du 13 au 14 mai 2015. Explications, Agnès Bangiricenge indique que le ministère public n’est pas satisfait de l’arrêt rendu par le premier juge.



Par: Isanganiro , mercredi 3 février 2016  à 11 : 46 : 04
a

Désormais, l’appel est enregistré à la Chambre Judiciaire de la Cour Suprême, section Appel sous le numéro RPSA 859, fait savoir le porte-parole de la cour suprême.

En première instance, le jugement qui avait été rendu le 15 janvier 2016 par la cour suprême a condamné 21 présumés putschistes sur les 28. Quatre généraux ont été condamnés à perpétuité pour avoir planifié le coup d’Etat, 9 officiers à 30 ans de prison ferme pour participation, 8 hommes de troupes à 5 ans de prison. Seulement 7 présumés avaient été acquittés.

Liste actualisé des présumés putschistes en cavale

Mandatée par le procureur général de la république, le porte-parole de la cour suprême indique que des enquêtes continuent contre des présumés putschistes et leurs alliés insurgés en cavale. En tout, 34 personnes sont visées. Parmi elles, des militaires, des policiers, des politiciens, des leaders de organisations de la société civile et des journalistes.

Il s’agit de BUCUMI Moise, BUSOKOZA Bernard, General de brigade NIYOMBARE Godefroid, General de brigade HABARUGIRA Philibert, Commissaire de police NGENDAKUMANA Léonard, HATUNGIMANA Léonidas, NDUWIMANA Onésime, OPC1 NKUNDUKIZE Liboire, Commissaire de police principal NIBIGIRA Edouard, NININAHAZWE Pacifique, NSHIMIRIMANA Vital, Général major GACIYUBWENGE Pontien, SINDAYIGAYA Jean Claude, NDUWIMANA Patrick, BARANKITSE Marguerite, RGURIKA Bob, NIYONKURU Gilbert, BASHIRAHISHIZE Dieudonné, NIYONGERE Armel, Lieutenant-Colonel NTEREKA Arcade, Colonel NSHIMIRIMANA EAGIRAYEZU A.M. Zacharie, Major NDAYIKEZA Emmanuel, Minani Jérémie, MINANI Jean, MITABARO Patrick, NIYUHIRE Anne, HAVYARIMANA Arcade, MUHOZI Innocent, Général de brigade NZEYIMANA Moise, SINDUHIJE Alexis, Général major NTIRANYIBAGIRA Jérémie et le commissaire de police chef NABINDIKA Guillaume.

Les 34 personnes recherchées par la justice burundaise s’ajoutent aux 28 présumés putschistes qui sont déjà derrière les barreaux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

762 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 3 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 3 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 3 %)

Karusi : La justice acquitte le policier Augustin Bigirindavyi, auteur présumé d’attentat meurtrier,(popularité : 3 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 3 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 3 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 2 %)

Carnage de Gatumba : le jugement tombe « à huis clos »,(popularité : 2 %)

Primée pour son implication dans la défense de droits de l’homme,(popularité : 2 %)