Explosions de grenades : huit personnnes blessées




Par: Isanganiro , mercredi 3 février 2016  à 22 : 06 : 33
a

Huit personnes ont été blessées dans des explosions de grenades dans le centre-ville de la capitale Bujumbura mercredi après-midi. Deux grenades près du lieu communément appelé l’ Ex-Province, à proximité du siège d’une compagnie de téléphone mobile Lumitel causant beaucoup de dégâts et blessant cinq personnes.

Une autre grenade a été lancée sur le parking des bus en direction du sud de la capitale Bujumbura autour de l’ancien marché central de Bujumbura. Trois personnes ont été blessées.

Le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, affirme que la police a déjà appréhendé deux suspects et que les enquêtes sont en cours pour déterminer les auteurs de ces crimes.

Une autre grenade a explosé dans le quartier sud de Musaga non loin du siège de la paroisse, mais sans faire de dégâts selon toujours le porte-parole de la police. Pendant à peu près une heure, les activités et le transport au centre-ville a été paralyée à la suite de ces incidents, mais n’ont pas tardé à reprendre.

En dépit de la recrudescence des attaques sporadiques ici et là à travers la capitale Bujumbura, le gouvernement du Burundi annonce que le pays est généralement paisible. Il s’est farouchement opposé au déploiement des forces étrangères au pays.

Après l’échec du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Union africaine de convaincre le gouvernement du Burundi à accepter le déploiement des forces, une délégation de haut niveau est attendue à Bujumbura dans les prochains jours. Le Secrétaire Général de l’ONU est également attendu à Bujumbura au courant de ce mois, juste pour convaincre le président Pierre Nkurunziza à approuver le déploiement de la force.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

191 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 39 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 8 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)