CHAN 2016 : Mali-Côte d’Ivoire : les Aigles défient les Eléphants


Jamais dans l’histoire du tournoi, Maliens et Ivoiriens n’avaient réussi à atteindre le dernier carré. C’est une première pour les deux sélections et chacune rêve de marquer l’histoire.



Par: Isanganiro , jeudi 4 février 2016  à 10 : 59 : 56
a

La Côte d’Ivoire et le Mali se retrouvent cet après-midi au stade de Kigali pour la deuxième demi-finale du CHAN, Rwanda 2016. Jamais dans l’histoire de la compétition les deux sélections ne s’étaient rencontrées à ce stade du tournoi et c’est également la première fois depuis le lancement du CHAN en 2009 que le Mali et la Côte d’Ivoire atteignent le dernier carré. A l’issue donc de la confrontation d’aujourd’hui, l’un des deux pays décrochera pour la première fois de son histoire le ticket de la finale. La rencontre marquera la troisième explication entre Maliens et Ivoiriens dans une compétition regroupant uniquement les joueurs locaux (1 au CHAN et 1 au tournoi UEMOA, ndlr). On se rappelle qu’en 2011 les deux sélections s’étaient rencontrées lors de la première journée de la phase de poule, une rencontre remportée 1-0 par les Ivoiriens devant l’équipe dirigée à l’époque par Amadou Pathé Diallo. Deux ans plus tard, les deux pays se retrouveront encore en phase de poule mais cette fois-ci lors du tournoi UEMOA à Abidjan.

Cette fois, la sélection malienne coachée par Djibril Dramé prendra sa revanche en s’imposant sur le même score grâce à une réalisation d’Ibourahima Sidibé « Ibra ». L’enjeu du match d’aujourd’hui est plus important parce qu’au bout de la demi-finale il y a le ticket de la finale. Chacune des deux sélections rêve de disputer le bouquet final de cette 4è édition du CHAN et pourquoi pas, se hisser sur le toit du continent.

Le sélectionneur national Djibril Dramé et ses protégés savent qu’ils sont aux portes de l’histoire et tous les espoirs sont permis pour les nôtres, surtout après la brillante prestation de l’équipe en quart de finale contre la Tunisie (2-1). En tout cas depuis le début de cette 4è édition du CHAN, les Aigles locaux affichent une marge de progression intéressante et leur présence dans le dernier carré ne doit rien au hasard. Mais disons-le tout de suite la mission ne s’annonce pas facile pour les joueurs de Djibril Dramé face aux Eléphants de Michel Dussuyer qui restent également sur une sortie très prometteuse (3-0 contre le Cameroun, ndlr).

Le tournoi a débuté de façon timide pour les Ivoiriens battus d’entrée de jeu par le Rwanda. Mais après cette déconvenue, les Eléphants locaux ont donné l’impression d’aller crescendo. Dans une équipe sans vedette, le collectif a primé sur l’individualisme. Au fil des matches, on a senti une équipe bien dans sa tête qui abordait chaque rencontre avec rigueur et sérieux. Le fait de ne pas porter le dossard de favori a peut-être aidé le sélectionneur Michel Dussuyer à souder une véritable unité.

La sélection malienne dispose également de quelques individualités capables de faire basculer un match à n’importe quel moment. Aussi, contrairement aux Eléphants, les Aigles locaux n’ont concédé aucune défaite dans ce CHAN et le capitaine Ahmed Marius et ses coéquipiers ont les moyens de préserver leur invincibilité et d’aller chercher une place en finale.

Aujourd’hui, les hommes de Djibril Dramé n’auront qu’une seule envie : faire plaisir aux supporters et écrire leur propre histoire en devenant les premiers footballeurs maliens à se hisser en finale du CHAN. Depuis une année tout baigne pour le football malien de catégorie d’âge : les U-17 ont remporté le titre de champion d’Afrique au Niger, avant de se hisser en finale du Mondial quelques mois plus tard, tandis que les U-20 ont été demi-finalistes de la Coupe d’Afrique et troisièmes au Championnat du monde en Nouvelle Zélande. Justement, quelques rescapés de ces deux sélections figurent dans le groupe de Djibril Dramé et ont beaucoup contribué à la qualification du Mali en demi-finale. Certes, la sélection malienne a étalé quelques lacunes sur le plan offensif, mais jusque-là, le capitaine Ahmed Marius et ses coéquipiers ont toujours réussi à se tirer d’affaire.

Contre l’Ouganda les joueurs de Djibril Dramé ont été menés deux fois au tableau d’affichage, mais ils ont réussi à revenir et contre le Zimbabwe, le but victorieux a été inscrit en toute fin de partie (82è min) après plusieurs tentatives infructueuses.

En quart de finale contre la Tunisie, les Aigles ont patienté une heure avant d’égaliser après l’ouverture du score par les Aigles de Carthage dès le quart d’heure initial. L’équipe de Djibril Dramé ne renonce jamais et le technicien malien affirme que son équipe jouera ses chances à fond dans ce derby ouest-africain. « On a fait un coup d’essai qui est devenu un coup de maître, souligne le technicien. Atteindre la demi-finale, c’est déjà une bonne chose, mais comme j’aime bien le dire, l’appétit vient en mangeant. On va maintenir la pression pour aller un peu plus loin. L’objectif maintenant, c’est d’aller en finale, après on verra ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

187 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national



a

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine



a

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants



a

Culture : l’élection Miss Burundi 2018 reportée sine die



a

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA



a

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?



a

PSG - REAL : Une finale avant la lettre



a

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs



a

Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs



a

Journée internationale du sport féminin inconnue au Burundi





Les plus populaires
L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national ,(popularité : 11 %)

LLBS4A vient provisoirement toujours en tête du championnat national du Primus ligue,(popularité : 3 %)

Football : CHAN 2016 Le Burundi éliminé ,(popularité : 3 %)

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs,(popularité : 2 %)

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA,(popularité : 2 %)

Hon. Réverien Ndikuriyo nouveau patron du foot burundais ,(popularité : 2 %)

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?,(popularité : 2 %)

Journée internationale du sport féminin inconnue au Burundi,(popularité : 2 %)

Finale des équipes du championnat de la direction communale de l’enseignement à Gitega,(popularité : 2 %)

Francine Niyonsaba enjolive son pays natal le Burundi,(popularité : 2 %)