La fête de l’unité nationale à Rumonge, les avis divergent


Les habitants de la ville de Rumonge apprécient différemment la commémoration du 25ème anniversaire de la signature de la charte de l’unité nationale. Pour certains, elle a encore un sens. Pour d’autres, l’unité des burundais n’est que dans les papiers.



Par: Isanganiro , vendredi 5 février 2016  à 20 : 16 : 49
a

Les cérémonies commémorant le 25ème anniversaire de l’unité nationale se sont déroulées devant le bureau provincial de Rumonge où est érigé le monument de l’unité nationale. Les uniformes scolaires dominaient parmi les participants. Les autres personnes vaquaient à leurs activités quotidiennes exceptées celles qui se trouvent au bord de la RN3. La camionnette de la commune Rumonge sur laquelle était montés des hauts parleurs circulaient en effet dans cette route juste vers la fin de la messe, appelant les gens à stopper leurs activités pour participer au défilé.

Pour les uns, la commémoration de cet anniversaire seule suffit pour affirmer que l’unité nationale est une réalité au Burundi. Pour eux, toues les ethnies sont représentées ainsi que toutes les religions, tous les secteurs d’activité, toutes les couches de la population, …Pour d’autres, cet anniversaire devrait raviver l’unité nationale qui n’existe plus que sur papier. Ceux-ci expliquent que la conjoncture actuelle est telle que parler de l’unité nationale serait une utopie : certains burundais ont en effet fui le pays et mêmes ceux qui sont restés divergent sur les questions qui font l’actualité du moment au Burundi. D’autres diront simplement qu’ils ont répondu présent pour éviter d’éventuelles sanctions administratives.

Le Ministre burundais des finances, Monsieur Tabu Abdallah Manirakiza, qui parraine cette jeune province, avait représenté le gouvernement du Burundi dans ces festivités. Dans un kirundi hésitant, il a lu le message à la nation tel que donné par le président de la république ce jeudi 4 fév.2016.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

297 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Le ministre de la coopération Burundaise accuse le Rwanda de soutenir certains putschistes,(popularité : 3 %)

L’Olucome se retire provisoirement des Ceci ,(popularité : 3 %)

La sortie médiatique du parti FNL pro gouvernement n’est pas un hasard ,(popularité : 3 %)

Cinq nouveaux ministres ont été nommés,(popularité : 3 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 2 %)