25e anniversaire de la Charte de l’unité Nationale




Par: Isanganiro , vendredi 5 février 2016  à 21 : 27 : 28
a

Les burundais ont besoin de grandir et de travailler dans la vérité mais le chemin est encore long. Ceci a été dit par Mgr Simon Ntamwana Archevêque de l’archidiocèse de Gitega au cours d’une messe célébrée à la paroisse Saint Sacrement de Rukundo à Gitega en l’occasion du 25e anniversaire de la charte de l’unité nationale.

Dans son homélie, l’archevêque de Gitega a souligné que seule l’unité permet à la population d’œuvrer pour leur développement.

Pour lui, le manque d’unité entre Burundais a toujours mis à l’écart le Burundi par rapport au monde entier. Il a par ailleurs souligné que cet écartement ne signifie pas que le Burundi manque de terres cultivables ou que les burundais sont paresseux. "La grande cause, c’est le manque d’unité", a-t-il dit.

Mgr Simon Ntamwana est revenu sur l’Évangile de Saint Jean où Jésus appelle tout le monde à vivre l’unité. Il souligne que quand Jésus priait, il savait les faiblesses des burundais et que l’unité dont Jésus parlait est celle qui vient du père.

Il a rappelé que le projet de la charte de l’unité nationale est né des problèmes qui ont toujours secoué le pays et où beaucoup de burundais ont péri dans les années 60, 70, 80 et 90. Il a appelé les Burundais à avoir une seule langue et un seul cœur pour se rappeler des différents régimes qui ont endeuillé le Burundi, ce qui permettra de garder et pérenniser cette unité.

Ces cérémonies ont connu la participation du Président du Sénat Réverien Ndikuriyo et du ministre de la santé publique et de la lutte contre le SIDA Josiane Nijimbere.

Aucun parti politique n’a déposé des gerbes de fleurs à part le Président du Sénat, le Gouverneur de la Province Gitega, les corps de défense et de sécurité et l’administrateur de Gitega.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

227 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 15 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 13 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 9 %)

‘’Acteur politique’’, un concept aux limites politiquement flous,(popularité : 9 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 9 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 8 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 8 %)

Les collinaires, des élections différentes des autres,(popularité : 8 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 7 %)