Manque criant du ciment à Bujumbura


Le ciment se fait rare dans la ville de Bujumbura. Les quelques commerçants qui en disposent vendent le sac à 26000Fbu. Les propriétaires des chantiers se demandent à quel saint se vouer.



Par: Isanganiro , dimanche 7 février 2016  à 06 : 46 : 44
a

D’après certains propriétaires de chantiers rencontrés devant les différents magasins de ciment à Kamange et Kinama, la pénurie du ciment a commencé, il y a au moins deux semaines. Ils indiquent que le ciment fabriqué au Burundi connu sous l’appellation de BUCECO (Burundi Ciment Company) est de bonne qualité mais que ceux qui en ont besoin ne le trouvent pas.

Face à ce manque criant du ciment, ils indique entendre dans la rue que les matières premières du ciment en provenance de la Tanzanie trouvent des difficultés douanières. Ils ajoutent que d’après des rumeurs qui circulent dans la province de Cibitoke le ciment serait exporté vers l’autre côté de la rivière Rusizi, raison pour laquelle, ont souligné ces propriétaires des chantiers, que le prix du sac du ciment a sensiblement augmenté et varie entre 25000 et 26000Fbu.

Actuellement, il y a de petits commerçants qui ont constitué de stocks et vendent le ciment à 24000Fbu le sac pour celui qui achète plus de 10 sacs, à 25000F pour moins de 5 sacs et à 26000Fbu pour un seul sac.

Contacté à ce sujet le responsable commercial à Burundi Ciment Company a montré que le prix du sac de ciment a été revu à la baisse à partir du 15 décembre 2015 passant de 25000F à 22000Fbu. Pour lui, ceux qui vendent à un prix supérieur à celui-là ne sont que des spéculateurs.

Ce responsable explique qu’un agent distributeur agréé de la compagnie qui vend du ciment à un prix supérieur au prix officiel est rayé de la liste une fois attrapée. Il nie aussi que cette société n’exporte jamais du ciment.

Robert Mugisha indique que Burundi Ciment Company compte remédier au manque de ciment dès le mois de septembre de cette année où elle commencera à produire au moins 300 mille tonnes par an.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

562 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 25 %)

L’Agence Buundaise d’Investissement dresse un bilan positif et espère encore à un bon classement,(popularité : 11 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 10 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 7 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 7 %)

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout,(popularité : 7 %)

Vente des hypothèques : un autre tare dans le système bancaire Burundais,(popularité : 7 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 7 %)

L’armée Burundaise, est elle capable de nourrir ses hommes ,(popularité : 7 %)

Le Burundi s’active pour la mutation vers le numérique,(popularité : 7 %)