Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


CHAN 2016 : Deuxième sacre pour la RD Congo


La RD Congo a remporté le deuxième CHAN de son histoire en surclassant le Mali (3-0) ce dimanche à Kigali en finale de l’édition 2016. Menés par un Elia Meschak intenable et auteur d’un doublé, les Léopards n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires.



Par: Isanganiro , dimanche 7 février 2016  à 20 : 49 : 39
a

Nettement dominatrice du Mali (3-0), la RD Congo a gagné la finale du CHAN 2016 ce dimanche à Kigali devant un stade Amahoro largement acquis à sa cause, devenant la première nation à remporter la compétition pour la deuxième fois après son sacre de 2009. Choc entre les Léopards, meilleure attaque du tournoi, et les Aigles, meilleure défense, la rencontre a tenu ses promesses. Bien entrés dans le match, les hommes de Florent Ibenge se créaient logiquement la première grosse opportunité. Mais Elia Meschak, esseulé dans la surface, ne parvenait pas à cadrer sa tête (5e). La réplique malienne ne tardait pas. Lancé dans le dos de la défense congolaise, Coulibaly se présentait face à Matampi mais mettait son lob légèrement hors-cadre (10e).

Après un premier quart d’heure animé malgré la pluie qui s’abattait sur la capitale rwandaise, les deux sélections semblaient progressivement paralysées par l’enjeu, le jeu devenant plus brouillon et se concentrant au milieu de terrain. Comme souvent dans pareil cas, il fallait un exploit individuel pour décanter la rencontre. Cela tombe bien, Meschak passait par là. Excentré côté droit de la surface malienne, l’attaquant de Don Bosco décochait une frappe imparable qui terminait sa course sous la barre de Diarra (29e, 1-0). L’un des plus beaux buts du tournoi !

Le Mali tentait de répliquer à son tour par la solution individuelle. Abdoulaye Diarra décochait une magnifique frappe en cloche des 25 mètres mais Matampi s’arrachait pour la détourner. A la retombée du ballon, Dieng tergiversait et butait à nouveau sur le portier congolais (34e). La domination restait néanmoins à l’avantage des Léopards et il fallait une belle parade de Diarra pour empêcher Bolingi de doubler la mise d’une demi-volée (37e). Les hommes de Djibril Dramé pouvaient même s’estimer heureux de ne pas jouer une mi-temps à dix, Samake étant miraculeusement sanctionné d’un simple avertissement alors qu’il avait accroché ce diable de Meschak qui partait seul au but (45e+1).

La RDC trop forte pour le Mali

Bien qu’ils se contentent de gérer au retour des vestiaires, les Congolais n’étaient pas vraiment inquiétés, à l’exception d’une frappe de Samake au-dessus (61e), première véritable occasion malienne depuis une tête de Doumbia trop molle avant la pause (42e). Pourtant, alors qu’ils commençaient à s’endormir dangereusement, les Léopards allaient inscrire le but du break au moment le plus inattendu. Sur une nouvelle accélération, Meschak s’infiltrait dans la surface, avant de devancer la sortie de Diarra puis de marquer d’une frappe entre les jambes de Samake (62e, 2-0).

Complètement dépassés, les Maliens pliaient à nouveau dix minutes plus tard. Sur un nouveau service de Lomalisa, déjà à la passe sur le deuxième but, Bolingi fixait à l’entrée de la surface avant de battre Diarra d’une superbe frappe croisée (73e, 3-0). Dans les dernières minutes, Sinayoko avait bien une balle de but au bout des pieds pour sauver l’honneur, mais il échouait face à Matampi. Même privée de Bompunga, suspendu, et Luvumbu, blessé depuis les quarts, cette RDC était trop forte. Assumant pleinement leur statut de favoris, les Léopards posent à nouveau leurs griffes sur le CHAN, une compétition qui semble décidément taillée pour eux !




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

218 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura



a

Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf



a

L’équipe des Intamba prête pour la CAN 2019



a

Ronaldo et Messi ont tout de même dominé la LDC…



a

Des entreprises et banques au côté de l’équipe nationale Intamba mu rugamba



a

Inter star tenue en échec par BSD à la 11ème journée de la ligue B



a

Intamba mu Rugamba : A dieu Papy Faty



a

Burundi : Berahino ou Abdul Razak, qui est la star du Burundi ?



a

CAN 2019 : les forces et les faiblesses du Burundi



a

Burundi, le symbole d’un football en pleine évolution





Les plus populaires
L’artiste Rally Joe signe un contrat avec Lumitel ,(popularité : 13 %)

L’art et l’artisanat deux secteurs à développer au Burundi,(popularité : 13 %)

Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura ,(popularité : 11 %)

La Radio Isanganiro pour la promotion de la musique burundaise,(popularité : 10 %)

Eliminatoires Mondial 2018 : Le Burundi battu à domicile par la RDC ,(popularité : 10 %)

IAAF – Meeting de Rieti : Francine NIYONSABA remporte le 800M Femme,(popularité : 9 %)

Jean Marie, quatrième couronné d’un smart phone type Itel sur Isanganiro,(popularité : 9 %)

Le Tambour burundais, régi par un décret présidentiel ,(popularité : 9 %)

Sat B et Big Fizzo se réconcilient dans une chanson commune ,(popularité : 9 %)

Qu’il repose en paix le célèbre tambourinaire burundais Antime Baranshakaje.,(popularité : 9 %)