Crise au Burundi : Le Président Macky Sall désigné médiateur


Source : http://www.dakaractu.com/



Par: Isanganiro , mardi 9 février 2016  à 08 : 49 : 16
a

Avec quatre autres chefs d’Etat et de gouvernement africains, le Président Macky Sall a été désigné vendredi par l’Union africaine (UA) comme médiateur dans la crise au Burundi. Le Chef de l’Etat sénégalais fera équipe avec son homologue mauritanien, le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, mais aussi le Gabonais Ali Bongo, le Sud-Africain Jacob Zuma et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn.

Dans la composition de la délégation de médiateurs pour le Burundi, l’UA a fait en sorte de représenter les cinq régions du continent africain. C’est ainsi que le président de la République islamique de Mauritanie va parler pour la région de l’Afrique du Nord, le Sud-Africain Jacob Zuma pour l’Afrique Australe, le Sénégalais Macky Sall pour l’Afrique de l’Ouest, le Gabonais Ali Bongo pour l’Afrique Centrale et le Premier ministre éthiopien représente la région de l’Afrique de l’Est.

On note que la délégation n’inclut pas le chef de l’État ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, dont la médiation sous régionale dans la crise burundaise commence à montrer des signes d’essoufflement. Macky Sall et ses collègues médiateurs devraient d’ailleurs très bientôt se rendre au Burundi, avec l’espoir de relever un lourd défi. Celui de réussir là où le 26ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA a échoué à dégager un consensus sur l’envoi d’une force panafricaine d’au moins 5 000 hommes composée de militaires et de policiers pour la "Mission africaine de prévention et de protection au Burundi" (MAPROBU). Elle avait pour but d’éviter une généralisation de la guerre civile dans ce petit pays des Grands lacs où la situation politique et sécuritaire devient de plus en plus catastrophique et volatile depuis le passage en force à un troisième mandat de Pierre Nkurunziza.

Dans le même registre de médiation des crises politiques en Afrique, Macky Sall qui préside également la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été très actif ce week-end pour trouver une solution au nouveau blocage politique en Guinée-Bissau.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

663 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 36 %)

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation ,(popularité : 23 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 6 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 6 %)

Le président somalien en visite au Burundi ,(popularité : 6 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 6 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 6 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 5 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 5 %)