La Quinine n’est plus efficace pour guérir le paludisme au Burundi, dit Karirekinyana




Par: Isanganiro , mercredi 10 février 2016  à 09 : 24 : 08
a

La quinine et la moustiquaire imprégnée restent les deux méthodes les plus utilisées pour la prévention de la malaria. Actuellement les victimes ne cessent d’augmenter en nombre alors que même les régions qui étaient jusqu’ici épargnées ne les sont plus. Pour Ginette Karirekinyana, responsable de l’agence consultative en éthique de la coopération internationale, ACECI, une organisation de lutte contre le paludisme par usage des produits naturels, d’autre moyens sont nécessaires pour faire face à ce fléau.

« On devrait revoir le traitement contre paludisme qu’est la quinine. Ce médicament n’est plus efficace. Le paludisme résiste même à ce médicament ce qui fait que les patients continuent à souffrir de ses effets secondaires comme l’anémie, la faiblesse de l’organisme, la fatigue pérennante », a constaté madame Karirekinyana.

Pour elle, le ministère de la santé devrait adopter d’autres stratégies plus efficaces au cas où il aurait constaté l’inefficacité de la quinine. Elle conseille audit ministère d’investir dans la recherche sur cette maladie afin de mener une action propice.

Ginette Karirekinyana de son côté dit qu’elle a déjà entamé sa recherche action. Son entreprise produit des plantes qu’elle est en train d’expérimenter comme des tisanes à consommer, une façon de compléter les médicaments contre le paludisme et la moustiquaire.

Son entreprise produit aussi des bougies qui font fuir les moustiques, des savons, des pommades, des désinfectants pour le nettoyage qui produit une odeur anti-moustique. Pour la population rurale incapable de se payer ces désinfectants, elle peut utiliser des plantes dans lesquelles on tire ces désinfectants et les utiliser pendant qu’elle est autour du feu le soir. Ce sont des plantes très connues par la population burundaise telles que les eucalyptus, la citronnelle, l’umubirizi, l’umuravumba, l’ umuringa, la Thénizia. Toutes ces plantes qui vont aider à renforcer l’immunité de l’organisme. Elle conseille de mener une grande sensibilisation de la population pour la mener à utiliser ces plantes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

317 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 28 %)

Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 6 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 4 %)

Le Burundi parmi les prochaines victimes de la famine, parle un rapport ,(popularité : 4 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 4 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 4 %)

Les journalistes burundais en marche avant le dernier jugement ,(popularité : 4 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 4 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 4 %)

Vers de nouvelles directives contre la Tuberculose au Burundi ,(popularité : 3 %)