Bientôt le bitumage de petites routes dans la ville de Gitega


C’est une bonne nouvelle pour les habitants de cette ville du centre du Burundi. Certaines routes encore en terre seront macadamisées. Et le projet n’est pas pour plus tard si l’on en croit les propos de l’administrateur communal Valentin Nahimana.



Par: Isanganiro , mercredi 10 février 2016  à 12 : 02 : 15
a

D’ici deux semaines, les travaux vont commencer. Le numéro un de la commune Gitega parle d’un trajet long et complexe. Tout va débuter devant le parking des véhicules poids lourds sis au chef-lieu de la zone qui porte le même nom que la province, mais dans le milieu rural.

Pour ceux qui connaissent la ville, la route ira tout droit vers l’Ecole Paramédicale jusqu’à la prison centrale en passant par l’hôpital régional et l’Ecole Primaire de Musinzira. Elle ne s’arrêtera pas là. De la prison centrale, le bitumage se poursuivra jusqu’au parking des véhicules qui empruntent la route Bujumbura-Gitega.

A comprendre que le tronçon passant par le bureau provincial et le snack-bar dit Cercle de Gitega est aussi concerné. Une autre route en projet de construction est, selon toujours l’administrateur Valentin, celle qui part de l’ancien Fort Allemand BAUMAN jusqu’à la route nationale numéro 7, passant par le chef-lieu de la commune Gitega et le siège National de la COOPEC.

La population de la ville de Gitega en général et celle des quartiers où passent ces routes se réjouissent de la bonne nouvelle. En effet, certains affirment qu’ils avaient même perdu espoir. Ils indiquent qu’ils avaient donné leur contribution il y a de cela plus d’une année, mais sans feed-back. Médecins et infirmiers de l’hôpital régional de Gitega s’attendent à u transport mieux aisé des malades qui vont emprunter ces routes, dans les temps prochains.

L’annonce de l’administrateur Valentin Nahimana est du mardi 2016. Il donne deux semaines avant le début des travaux. Les populations bénéficiaires s’impatientent, simplement. Mais gare à tous ceux qui seraient en possession de maisons ou kiosques érigés au-delà des bornes. Personne ne sera indemnisé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

656 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 44 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 32 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 25 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 9 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 6 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 6 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 6 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 5 %)