Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Spéculation sur le ciment fabriqué au Burundi


Il est pratiquement impossible de trouver le ciment dans certains quartiers de la capitale Bujumbura à un prix officiel de 22000F Bu fixé par Buceco, Burundi Ciment Company. Toujours des spéculations !



Par: Isanganiro , jeudi 11 février 2016  à 09 : 03 : 35
a

Il était rare de manquer, du moins à Bujumbura, du ciment appelé Buceco fabriqué au Burundi dans la commune Rugombo de la province Cibitoke quand il s’achetait à 25000F Bu. La pénurie de ce produit a commencé quelques semaines après la revue à la baisse du prix du sac qui revient actuellement et officiellement à 22000F Bu depuis le 15 décembre 2015. Mais, la réalité est autre sur terrain.

Dans certains marchés comme à Kinama, à Kamenge et à Gasenyi, le sac du ciment est acheté entre 24000 et 25000F Bu. Dans les quartiers, ceux qui en disposent vendent le sac Buceco à 25000F Bu sans marchander. Raison, es commerçants en obtiennent à un prix énorme qui s’élève à 23000F le sac.

D’après notre enquête auprès des propriétaires des dépôts de ciment appelés agents commerciaux agréés dans deux zones de la commune urbaine de Ntahangwa, les commerçants doivent vendre le sac à 22000F Bu mais les acheteurs payent 23000F Bu.

Des commerçants et des boutiquiers qui se sont entretenus avec nous, révèlent qu’ils doivent payer en avance à l’agent commercial agréé de Buceco. Le prix dépend d’un agent à l’autre et varie entre 22500 et 23000 Bu, d’où le prix de plus de 24000F Bu pour qu’ils puissent gagner, ainsi soulignent-ils.

Ce mercredi dans l’après-midi quand le camion que nous nous gardons de mentionner son numéro d’immatriculation amenait des tonnes et des tonnes de sacs de ciment, l’agent commercial agréé nous a dit que tout le stock est déjà acheté par des clients qui ont déjà payé en avance. Il a ajouté que le mieux serait de passer ce jeudi dans l’avant-midi. Quand nous lui avons demandé combien ? Il a répondu que la question sera débattue à notre arrivée.

Vers 18 heures de mercredi, non loin de cet endroit, un long camion venait de décharger des sacs de ciment. Une autorité est arrivée, un haut cadre de l’Etat que nous connaissons est arrivé. Il voulait 5 sacs mais personne ne lui a répondue. Il est alors monté dans son véhicule en se demandant « à quand la fin de la spéculation du ciment Buceco » ?




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

466 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par GACIYUBWENGE   ce  jeudi 25 février 2016   à 09 : 19 : 33

Vous vous demandez à quand la fin de la spéculation.
La fin de la spéculation viendra lorsque le pays permettra une compétition honête et loyale entre les différents acteurs du secteur dans la région des grands lacs et l’EAC.
Tenez ! Le même sac de ciment en Tanzanie ( Dar-es-salaam) coûte 15000 Tshs (14800Fbu) et 16000Tshs maximum (soit 15800Fbu) à Kigoma. Si on laisser ce ciment entrer, il n’y aurait pas de pénurie et de deux, avec la concurrence avec BUCECO, le sac de ce dernier reviendrait même à 20000Fbu au plus pour le client final. Et qui y gangnerait ?
1. C’est le peuple cad le client final
2. C’est l’Etat en obtenant des frais de douanes, des impôts , etc.
Vous, vous voyez que le souci réside dans ce monopole du marché par BUCECO car il y a des intérêts des Grands d’abord et de plus, ces derniers s’en fichent de ce que peut vivre le bas peuple.
C’est dommage.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 13 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 12 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 11 %)

Le Burundi désormais le pays le plus pauvre du monde,(popularité : 10 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 10 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 10 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 10 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 10 %)

Burundi : "A quel prix se vend le ciment burundais ?", s’interrogent les vendeurs,(popularité : 10 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 9 %)