La restitution d’une parcelle à Rohero II contestée par la famille perdant


La Commission Nationale Terres et autres Biens a restitué ce jeudi 11 Février 2016 une parcelle sise à Rohero II en commune urbaine de Mukaza, à la famille qui l’avait perdu pendant la crise 1972. La famille perdante conteste la décision de la CNTB.



Par: Isanganiro , jeudi 11 février 2016  à 18 : 23 : 47
a

Selon Dieudonné MBONIMPA porte-parole de la CNTB cette décision date de Février 2014. La famille qui occupait illégalement cette parcelle ayant refusé de quitter la parcelle et n’ayant pas saisi l’instance de recours de cette commission.

La famille de feu SINARINZI Siméon CIBARE assassiné pendant les massacres de 1972, avant qu’un agent du Ministère de la justice d’alors Raphael BARANZIRA ne s’approprie la parcelle, se dit satisfaite de la décision de la CNTB.

Oscar NTAKARUTIMANA représentant la famille SINARINZI indique que vu le retard dans la mise en place de cette décision de la CNTB qui date de 2014. Il a directement demandé au locataire de quitter la parcelle sans conditions ; une demande soutenue par la Commission Nationale Terres et autres Biens.

Le locataire qui est l’Association Nturengaho n’ayant pas voulu payer les loyers à la famille SINARINZI comme lui a été recommandé par la CNTB poursuit Oscar NTAKARUTIMANA.
Ladite association a du exécuter les ordres donnés sans toutefois en dire quoi que ce soit.

La famille perdant se dit etre lésée par la décision de la CNTB qu’elle trouve injuste. Madame Rose NIYONIZIGIYE explique cela par le fait que cette parcelle l’a achetée en 1987 en bonne et due forme, et compte saisir les juridictions compétentes.

Le Porte-Parole de la CNTB a cependant demandé à Rose NIYONIZIGIYE de toucher celui à qui il avait acheté cette parcelle qu’elle a perdue pour question de régularisation.
Une telle décision a été aussi rendue ce jeudi même en zone Buyenzi à la 19 avenue parcelle numéro 28.
Le porte-parole de la CNTB communique qu’au cours de cette période cette commission compte mettre en exécution dix dossiers en rapport avec les conflits fonciers en Mairie de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

960 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 66 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 9 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 7 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 6 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 5 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

BUBANZA : Plus de 40 millions de Fbu détournés dans le CAPRIMU.,(popularité : 3 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 3 %)

Les revendications salariales ont-elles raison d’avoir lieu ? ,(popularité : 3 %)