Bubanza, 5 personnes blessées, des maisons et cultures endommagées par des pluies


Les pluies qui se sont abattues sur la province Bubanza ce mercredi soir ont occasionné beaucoup de dégâts. Cinq personnes grièvement blessées dans la seule commune de Bubanza, à côté des chèvres mortes, des maisons et champs. La Croix Rouge étaient déjà à pieds d’œuvre depuis ce jeudi matin pour réparer ce qui était encore réparable.



Par: Isanganiro , jeudi 11 février 2016  à 19 : 47 : 47
a

Ces pluies mêlées de vents violents qui sont tombées dans après-midi de ce mercredi se sont abattues sur toutes les communes de cette province de Bubanza. Les bilans des dégâts ne sont pas encore disponibles dans d’autres communes sauf la commune de Bubanza abritant le chef-lieu de la province qui a enregistré d’énormes pertes selon les volontaires de la croix rouge qui sont intervenus dans les délais pour sauver les victimes.

« Nos agents se sont éparpillés rapidement dans les collines, juste après les pluies, pour voir s’il y aurait des victimes à évacuer. A Gahongore et à Mitakataka, on a pu effectivement évacuer cinq personnes blessées par les tôles qui tombaient des toitures. Deux des victimes étaient des enfants qu’on a tiré sous les décombres des maisons », indique le représentant de la croix rouge à Bubanza.

Ce jeudi, les maisons se trouvant dans des étangs d’eau continuaient à s’écrouler selon les victimes qui appellent les âmes charitables à leur venir en aide.

Nduwayo Ferdinand ajoute que les volontaires de la croix rouge ont également constaté que sur la colline Ruvumvu, quatre chèvres sont mortes sous les décombres d’une maison qui les abritait.

Trois ponts reliant le chef-lieu de la province et trois zones ont été aussi coupés. C’est pour le moment un problème pour les habitants de Muramba ou de Buvyuko qui veulent arriver à Bubanza.

Les administratifs à la base à Bubanza parlent également de 69 hectares de champs de maïs, de haricots, de bananes et autres endommagés, 71 maisons complètement détruites étaient déjà comptées ce mercredi matin. Les victimes hébergées pour le moment chez les voisins qui ont des maisons en durs lancent un appel aux âmes charitables et demandent une assistance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

165 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 89 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 11 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 7 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 5 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 5 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 5 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 4 %)

Musaga : la tension monte !,(popularité : 4 %)