La France mène des consultations sur la nouvelle résolution de l’ONU pour le Burundi


La France est en train de consulter les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le texte d’une nouvelle résolution qui renforcerait la participation internationale au Burundi. La Grande-Bretagne dit qu’elle pourrait inclure "un élément de maintien de la paix ».



Par: Isanganiro , vendredi 12 février 2016  à 14 : 40 : 23
a

L’ambassadeur de France à l’Organisation des Nations Unies François Delattre a indiqué mercredi que la nouvelle résolution aura l’objectif de réduire la violence et les tensions dans ce pays de la région des grands lacs, afin de stimuler un « dialogue inter-burundais véritablement inclusif », et promouvoir le respect des droits humains.

Il a révélé à l’Associeted Press (AP) que l’envoi d’une force de police des Nations Unies au Burundi "est potentiellement une idée productive ».

Selon la même source, l’ambassadeur britannique aux Nations Unies Matthew Rycroft a déclaré aux journalistes jeudi que le Conseil doit garder les yeux craqués sur l’escalade de la violence au Burundi.

« Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit collaborer avec l’Union africaine et la Communauté d’Afrique de l’Est sur la médiation et d’autres aspects qui pourraient même inclure un élément de maintien de l’ordre," a fait savoir Rycroft à l’AP.

Les Nations Unies estiment que plus de 230.000 personnes ont fui vers les pays voisins depuis les manifestations d’avril et que plus de 430 personnes ont été tuées.

Une délégation du Conseil de Sécurité s’est rendue au Burundi au mois de janvier pour tenter de convaincre le président Burundais Pierre Nkurunziza à accepter l’envoi d’une force africaine de maintien de la paix et appeler au dialogue politique inclusif.

Le gouvernement burundais a toujours rejeté le déploiement proposé par l’Union Africaine d’envoyer des soldats de maintien de la paix dans le pays, en affirmant qu’ils seraient traités comme une force d’invasion.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

614 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 5 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 5 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 5 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 5 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 5 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 5 %)

Le CNC suspend le directeur des publications du Journal en ligne Igihe,(popularité : 4 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 3 %)

La Nouvelle Zélande - le Burundi : Une Coopération absente mais nécessaire ,(popularité : 3 %)