La bravoure d’une veuve de Rumonge


Une veuve d’une quarantaine d’années vend des arachides dans les rues de Rumonge. Grâce à ce petit commerce ambulant, elle et ses deux enfants assurent leur survie.



Par: Isanganiro , dimanche 14 février 2016  à 17 : 55 : 44
a

Christine Hakizimana, une veuve de 43 ans habitant le quartier Birimba de la ville de Rumonge est régulièrement présente chez les grossistes d’arachides pour s’en procurer les matins. Vers la mi-journée, elle sillonne déjà les rues, dans les bistrots, les marchés, les parkings de la ville de Rumonge. Avec un petit ciseau à la main, elle porte autour de son cou des rouleaux de sachets d’arachides souvent de 100fbu chaque sachet et quelques fois elle met des sachets de 500fbu.

Certains habitants de Rumonge et certains passants qui la rencontrent la taxent d’anormale. D’autres ont compris son cas et l’admirent.

Dans tous les cas, elle est à l’aise quand elle est à la recherche des clients de ses arachides. Sans complexe, elle dit qu’elle réalise un bénéfice de 2000Fbu, 3000Fbu, 5000Fbu et même plus par jour. Avec ce gain, elle fait une petite épargne qui l’aide à se rationner avec ses deux enfants, à se procurer des habits et à payer le minerval.

C’est une vie dure, dit-elle en souriant. Mais elle vaut mieux que celle de mendier ou de faire autre chose. Elle conseille aux autres femmes de ne pas toujours compter sur leurs maris mais de penser à voler de leurs propres ailes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

369 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Petit Gabriel   ce  lundi 15 février 2016   à 08 : 11 : 10

Christine HAKIZINAMA a compris ce que beaucoup ne comprennent pas : Que celui qui ne travaille pas ne mange pas non plus.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout



a

Education : Un sac de ciment pour valider l’inscription d’un nouvel élève





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 36 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 30 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 29 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 16 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 16 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 6 %)

Bouteilles plastiques usagées, déchets « profitables »,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)