9 mois de silence radio : Des habitants de Rumonge s’expriment


Certains habitants de la ville de Rumonge interrogés voudraient la réouverture des médias détruits. D’autres estiment qu’il n’est pas encore temps.



Par: Isanganiro , lundi 15 février 2016  à 16 : 00 : 16
a

Depuis mi-mai 2015, trois radios émettent à Rumonge sur les fréquences modulées : la radio nationale, la radio Nderagakura et la radio Mariya Burundi. Selon certains habitants de Rumonge qui se sont exprimés ce dimanche 14 fév.16, 9mois après la destruction de cinq radios privées, ces trois radios qui couvrent actuellement la zone sont loin d’assurer le pluralisme de l’information.

Pour certains, la radio nationale diffuse essentiellement les actions du gouvernement. Pour d’autres, la radio Nderagakura s’intéresse aux questions de l’éducation au moment où la radio Mariya Burundi est du ressort de l’église catholique. Selon eux, des questions de l’heure (politique, Economie, Sécurité,….)ne sont plus traitées comme c’était le cas sur les médias détruits.

Alors que ce groupe et ceux qui n’écoutent plus les informations faute de moyens financiers voudraient que les médias détruits soient autorisés à réémettre, d’autres estiment qu’il n’est pas encore temps. Ces derniers disent que les médias détruits ont contribué à attiser la peur et la tension au Burundi. Pour eux, la paix se rétablit au Burundi suite à l’absence de ces médias détruits.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

253 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 4 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 3 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 2 %)

Euphrasie Barute, « persona non grata »,(popularité : 2 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 2 %)

Des innovations dans l’éducation supérieure, le ministre nous en fait le point,(popularité : 2 %)

Vers une prise illégale d’intérêt ,(popularité : 2 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 2 %)

Le personnel de l’UB crie à « deux poids deux mesures » des salaires ,(popularité : 2 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 2 %)