Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


La vie reprend au port commercial de Rumonge




Par: Isanganiro , mardi 16 février 2016  à 07 : 38 : 25
a

Le trafic des marchandises via le port commercial de Rumonge a repris depuis bientôt un mois. La réduction temporaire des frais d’accostage des bateaux est à l’origine de cette situation. Les usagers de ce port s’en réjouissent au moment où l’Autorité Maritime, Portuaire et Ferroviaire parle d’énormes pertes à l’Etat.

Des tas de marchandises couverts de tentes sont de nouveau observables presque tous les jours au port commercial de Rumonge. Les lundis et les jeudis vibrent comme c’était le cas il y a plus de cinq mois. Les bateaux de transport des marchandises surtout congolais peuvent accoster jusqu’à 6 par jour à Rumonge.

Les ministres des finances et du budget et celui ayant les transports dans ses attributions ont sorti une décision le 28 déc.15 qui est aujourd’hui appliquée et a contribué à l’amélioration du climat des affaires.

L’article 4 alinéa 1° de cette décision a permis la reprise du trafic des marchandises via ce port. Selon cet alinéa qui concerne le port commercial de Rumonge,"les propriétaires des marchandises ou produits manutentionnés dans les ports sont tenus de payer les droits de passage fixés à 1dollar américain par tonne". C’est une somme abordable par rapport à 157dollars américains qui étaient exigés à tout bateau qui accoste dans ce port, dit Vincent Ntakirutimana, commerçant à ce port. Ceci avait créé une paralysie des activités sur ce port depuis août 2015.

Célestine Hatangimana, détaillante de Ndagala à ce port, se réjouit de la reprise des activités commerciales. Cela lui permet de nourrir ses enfants en réalisant un bénéfice journalier allant jusqu’à plus de 5000Fbu à côté d’une petite quantité de ndagala à consommer chez elle.

De son côté, Nkeshimana Hussein lui aussi commerçant à se port, dit que son commerce reprend mais à crédit. Il s’était en effet servi de tout son capital pour nourrir sa famille pendant que les activités commerciales étaient presque au point mort à ce port.

Les agents de l’AMPF à Rumonge disent qu’ils attendent le rapport d’une commission mise sur pied pour fixer des frais d’accostage abordables. Entre-temps, le gouvernement burundais est entrain de perdre selon cette source.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

272 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 19 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 14 %)

Les jérémiades des victimes du marché central ,(popularité : 13 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 13 %)

Office du Thé du Burundi lance une nouvelle ligne du thé vert,(popularité : 13 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 13 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 12 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 12 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 12 %)

L’OBR bat son record dans la collecte des recettes en mars 2015 ,(popularité : 12 %)