Bururi : La fièvre aphteuse s’attaque au gros bétail


Plus de 400 vaches de la province Bururi ont déjà attrapé la fièvre aphteuse dans une période ne dépassant pas une semaine. Le chef du service élevage à la Direction Provinciale de l’Agriculture et de l’Elevage à Bururi conseille aux éleveurs de limiter les déplacements de leurs troupeaux.



Par: Isanganiro , mardi 16 février 2016  à 20 : 43 : 16
a

Ce mardi 16 février 2016, Clément Nkeshimana, chef du service élevage à la DPAE Bururi, dénombrait 423 vaches ayant déjà attrapé le virus de la fièvre aphteuse en une semaine en province Bururi. Dans les six communes de cette province, seule la commune Rutovu est jusqu’à présent épargnée.

Cette maladie virale caractérisée par l’élévation de la température jusqu’à plus de 40°C, des aphtes dans la bouche et dans les talons ainsi que l’inappétence chez la bête attrapée a été signalée pour la première fois en commune Vyanda. Elle s’est ensuite propagée dans les autres communes.

Clément Nkeshimana conseille aux éleveurs de cette entité administrative de consulter les vétérinaires communaux face à de tels cas. Il indique que des médicaments contre les symptômes de cette maladie sont en quantité suffisante. Mais le vaccin est à commander.

Entre-temps, les éleveurs sont tenus de garder et de nourrir leurs vaches à l’étable. Cela contribuerait à limiter la propagation de cette maladie à l’abreuvoir et dans les zones pâturables.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

192 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 11 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 10 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Société : Anniversaire de la Radio Isanganiro, un ouf de soulagement aux familles de Cashi,(popularité : 9 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 9 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 9 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 9 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 9 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 9 %)